wefouwhoef8weyfow8eyfweo8yfe

Pages: 6 (1350 mots) Publié le: 31 juillet 2014
Simon Goulet-Tinaoui


Littérature et imaginaire - Groupe 025


Séminaire sur Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier et sur Des anges mineurs d’Antoine Volodine






























Travail présenté à : Mme. Bélanger-Michaud

À remettre le 6 mai 2014
I- Question n.5 (du groupe 1) :

En quoi peut-on avancer que le texte présentedes correspondances sur le plan du contenu (problèmes et thèmes abordés, imaginaire représenté) et sur le plan de la forme. Quelle cohérence d’ensemble peut-on établir à partir de ces correspondances ? (Réponse sous forme de points décousus avec preuves)

I) Présentation du lien à former :
- Ici, on cherche à trouver les éléments qui forment une certaine corrélation entre la forme, dont le romannous est présenté, et les messages qu’il véhicule, son contenu (ses thèmes et ses problèmes).

2) Le contenu du livre :
- Il n’y a pas de structure dans l’humanité présentée, les gens font leurs choses, ne se rencontrent pas, ne partagent pas, il n’y a rien qui tient dans ce qu’il reste : « Dans la plupart des villes que j’étais amené à visiter, on pouvait rencontrer des hommes détruits et desfemmes détruites, baignant dans une léthargie morale, mais, en général, il n’y avait personne. Les rues frappaient par leur silence, les maisons s’alignaient, inoccupées, les vagabonds restaient ensevelis dans leurs cachettes ne répondaient pas aux appels. Disons, pour résumer, en notre langage, que les masses n’étaient jamais au rendez-vous. » (narrat 25)
- Tout est désenchanté, plus d’espoir,de lumière pour l’humanité représentée dans le livre : « Même le feu n'émettait plus aucune lumière »,
- Il y a un grand pessimiste envers l’avenir de l’espèce humaine, ils ont tout perdu : «On touchait déjà à une époque de l'histoire humaine où non seulement l'espèce s'éteignait, mais où même la signification des mots était en passe de disparaître.» (narrat 47).
- Les personnages sont perdus etviolentés par la réalité de leur monde, à tel point que leur identité même est incertaine, plus ou moins confondue avec celle des autres. C’est pourquoi l’identité des acteurs est souvent vague et qu’ils reviennent de façon plus ou moins aléatoire dans le livre. (Changements de rôles)

3) La forme du texte :
- Aucune structure, le classique métarécit englobant, guidant et donnant un certainsens à un texte plus « commun » n’est pas présent dans ce texte. Rien n’est là pour unifier les 49 petites histoires.
- C’est un récit d’atmosphère plutôt qu’une intrigue, aucune cohérence ne peut structurer une histoire suivie. Il n’y a aucune chronologie cohérente et de temporalité pour guider le lecteur. Les personnages changent de noms, les liens que l’on peut faire ne peuvent plus prendreplace dans de telles circonstances : « j'ai rêvé cette nuit que je m'appelais Will Scheidmann, alors que je m'appelle Clementi » (narrat 43)
- Ce roman est une somme de petites histoires isolées qui ne se touchent qu’avec leur atmosphère commune et donc, on ne peut pas faire de liens directs entre celles-ci.

4) La correspondance d’ensemble entre les deux éléments :
- Sa forme correspond donc àson message, son contenu décousu, fracturé, délaissé ainsi qu’au désenchantement face au monde.
- Les narrats, tout comme les personnages, la temporalité, les idées, sont séparés, uniques entre eux et aucune structure ne les lient pour former un tout. Ce sont des îlots de la pensée où des acteurs mettent en place un monde délaissé et fracturé de ce qu’il était auparavant.
- La forme aussireprésente une vision postmoderne car, elle est vague, dénuée de sens, marginale en comparaison avec des récits plus classique qui sont, eux, plus structurés.
- On peut donc former non seulement une similitude entre la forme et le contenu, mais aussi avec le courant postmoderne qui est présent, dans les thèmes qu’il transmet au livre.
- Aussi, cette absence de repères chronologiques apporte au...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !