Yamen

Pages: 12 (2889 mots) Publié le: 28 juin 2012
Peu présent dans les médias, le Yémen, un pays de vingt-quatre millions d’habitants et de soixante millions d’armes à feu en circulation, a connu des troubles intenses qui ont provoqué l’inquiétude des monarchies pétrolières de la Péninsule arabique et des États occidentaux qui en dépendent.
Les principaux intéressés ont dès lors forcé une « transition » qui a éloigné du pouvoir le président AliAbdallah Saleh, lequel régnait sur le Yémen depuis 1990 et, auparavant déjà, depuis 1978, sur le Yémen du Nord (avant l’unification des deux Yémen). Mais cette « transition » n’a en aucun cas promu la démocratie en Arabie heureuse ; tout au contraire...
C’est que le point de départ de la crise yéménite n’a en fin de compte que bien peu à voir avec l’ainsi dénommé « Printemps arabe ».
L’originedes troubles, qui ont mené à la petite révolution de palais que vient d’entériner la population par une curieuse élection présidentielle à candidature unique, réside en effet dans la frustration ressentie par un général, Ali Mohsen al-Ahmar, après que son demi-frère, le président Ali Abdallah Saleh, a laissé entendre son intention d’introniser son fils à sa succession. Or, dans les précédentsaccords de gouvernement, c’est au général Ali Moshen que le pouvoir avait été promis, au terme annoncé de la présidence de Saleh.
La guerre des chefs couvait donc bien avant que ne se déclarât le « Printemps arabe », qui fut seulement le détonateur ou, plus exactement, le contexte attendu par le général Ali Moshen, suivi par une partie des forces armées, pour justifier une action à l’encontre duprésident Saleh. Et l’occasion se présenta, le 27 janvier 2011, lorsque plusieurs centaines d’étudiants, à la faveur des événements qui secouaient quelques-uns des potentats arabes, commencèrent à manifester leur désir de renvoyer le gouvernement immensément corrompu d’un des plus pauvres pays de la planète.
 

Sanaa, place Taghrir, février 2012 - © photo Pierre PICCININ
 
La situation dégénéradès les premiers jours qui suivirent la manifestation des étudiants, les populations des quartiers les plus défavorisés de Sanaa ayant emboîté le pas à la contestation. Le Yémen, en effet, connaît depuis 2004 une inflation spectaculaire. Or, la plupart des produits sont importés, y compris les denrées de base, comme l’huile, le sucre et la farine.
Pour contrer les manifestants, utilisant à cet effetla configuration sociopolitique tribale très prégnante au Yémen, le président Saleh, issu de la tribu des Hashid, la plus puissante des deux-cents tribus environ que compte le pays, autorisa les guerriers qui le supportaient à entrer armés dans la capitale et à occuper la place Tahrir (place de la Liberté), qui servait de point de ralliement aux étudiants. Ces derniers, pacifiques, déplacèrentalors le centre de la contestation devant l’université, sur le boulevard al-Daïri, rebaptisant le rond-point situé à l’entrée du campus, par un astucieux jeu de mot, place « Taghir » (place du « Changement »).
Le président Saleh ayant ordonné à ses guerriers de les en chasser avec l’appui de la garde présidentielle et de la police, le général Ali Moshen s’engouffra alors dans la brèche : il seporta « au secours » des étudiants et des démunis, en déployant les régiments qui lui étaient dévoués.
Les deux camps se sont ainsi affrontés à l’intérieur de la capitale, se fortifiant chacun sur ses positions, séparés par les anciens quartiers juif et turc, bâtissant des murs en blocs de béton en travers des rues, qui offrent aujourd’hui au regard le désolant spectacle du souvenir des combats.
 Sanaa, place Tahrir, 21 février 2012 - © photo Pierre PICCININ
 
C’est dans ce contexte de guerre civile déjà bien avancé que la troisième composante du panier de crabe yéménite se jeta dans la bataille : le clan du jeune cheikh et puissant homme d’affaire Hamed Abdallah al-Ahmar (aucune parenté avec le général Ali Moshen al-Ahmar), rival de Saleh au sein des Hashid et dont le frère aîné,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Devoir Combustion 4esp Yamen

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !