Zadig de voltaire

Pages: 9 (2030 mots) Publié le: 2 mars 2012
Zadig de Voltaire

Présentation de l’œuvre :

Voltaire, écrivain contemporain du siècle des Lumières a écrit le conte philosophique Zadig en 1748. Ce récit est un conte divertissant, plus accessible, qui comporte une histoire brève et une accumulation de péripéties. Le conte philosophique veut apprendre et faire réfléchir.
Ce conte relate les aventures d’ « un jeune homme nomméZadig, né avec un beau naturel fortifié par l’éducation », riche et résidant à Babylone. Son nom signifie « le véridique », « le juste » en sémitique, effectivement, celui-ci prônera la sagesse et la justice. Ce personnage est exposé à de nombreux obstacles qui vont l’éloigner du bonheur qu’il tente de conquérir tant bien que mal. De plus, tout ce qu’il entreprend en étant juste n’est voué qu’àl’échec, comme lorsqu’il est sur le chemin de l’Egypte et qu’il porte secours à une femme battue par un égyptien. En tuant ce dernier il est arrêté comme meurtrier et vendu comme esclave. Par ailleurs, on constate que chaque chapitre constitue de nouveaux épisodes de l’aventure de ce jeune Zadig. A travers Zadig, Voltaire vulgarise avec ironie les idées de Leibniz et exprime sa philosophie.Concernant le contexte historique, ce conte est écrit durant le XVIIIème siècle, siècle des Lumières où les critiques de l’ordre établi émergent. En 1748 la France est toujours gouvernée par une monarchie absolue, sous Louis XV. Ces monarques prétendent régner au nom de Dieu. C’est l’époque des philosophes des Lumières qui luttent contre l’obscurantisme, s’efforcent de maintenir la religion et tentent dediffuser leur savoir en supprimant les préjugés.

La religion :

La religion est un thème abordé à plusieurs reprises dans le conte. Tout d'abord, il est important de noter que Voltaire est déiste, terme d'aujourd'hui, autrement dit, il n'est pas athée mais ne croit pas aux religions révélées, aux superstitions mais croit en un Etre suprême et accepte que l'Homme ne puisse pas détenir lavérité. On comprend qu'il dénonce avant tout les religions révélées, religions qui affirment détenir la vérité de source divine, il critique alors les prêtres comme dans le chapitre 4 où il qualifie le prêtre Yébor de « le plus sot des Chaldéens...le plus fanatique », de plus, on peut remarquer que Yébor est l'anagramme de Boyer, l'évêque de Mirepoix que Voltaire n'appréciait pas. Au chapitre 13,ce sont également des prêtres, « les prêtres des étoiles » qui sont la cause du malheur du sage Zadig. Ces derniers souhaitent en effet faire exécuter Zadig qui a bouleversé au chapitre 11 une de leurs coutumes établie par des prêtres qui poussaient les veuves à prouver l'amour qu'elles avaient pour leur mari en se faisant brûler en public. On comprend qu'en évoquant cette coutume, Voltairesouhaite montrer que l'on ne doit pas accepter les coutumes imposées par la religion lorsqu'elles sont « contraires au genre humain », autrement dit si elles sont inhumaines, barbares, immorales. Par ailleurs, une autre critique du fanatisme est faite au chapitre 12, chapitre où des hommes ayant différentes croyances religieuses soupent ensemble et ne s'entendent pas à propos de leurs croyances.
Parexemple, l'Indien commence par défendre l'Egyptien de manger de la poule en affirmant que « faire cuire des poules, c'est outrager manifestement la nature », c'est alors une longue dispute qui commence entre un Indien, un Egyptien et autres étrangers.
Zadig finit alors par intervenir en prônant le déisme et en expliquant à ces hommes bornés qu'ils ont un point commun, qu'ils croient tous en unEtre suprême. C'est ici la violence due à la diversité de croyances religieuses qui est dénoncée par Voltaire.
Le sous-titre de ce conte est La Destinée, en effet, c'est un thème omniprésent dans le conte puisque nous suivons la destinée malheureuse de Zadig, qui ne comprend pas pourquoi il est victime de malheurs alors qu'il est vertueux, il se pose alors de nombreuses questions et pense que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Zadig de voltaire
  • zadig, voltaire
  • Zadig de voltaire
  • Zadig et voltaire
  • Zadig de voltaire
  • Zadig de voltaire
  • Zadig
  • Zadig de voltaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !