Zone de libre échange

2277 mots 10 pages
Accroche : Echec du cycle de négociations de Doha, notamment sur la protection de l’agriculture par les pays du Nord. Effets des fluctuations du dollar sur la facture pétrolière, le refus de la Chine de réévaluer sa monnaie, qui montrent l’impact négatif de la manipulation des taux de change et soulignent l’intérêt d’une coopération monétaire.

Libre échange : suppression de tout obstacle à l’échange. Plusieurs théories prouvent la supériorité du libre échange sur le protectionnisme (Adam Smith, David Ricardo, Hecksher Ohlin et Samuelson). Toutes ces théories affirment qu’un pays a intérêt à se spécialiser dans une production où il est compétitif pour exporter et à importer des productions venant d’autres pays plus efficients dans ces dernières. Dans les théories traditionnelles du commerce international en concurrence pure et parfaite, les exportations ne sont pas un supplément de débouchés et les importations un mal nécessaire mais la structure des productions et des échanges est le résultat d’une allocation optimale des ressources.
La construction d’un libre échange mondial a pris forme en 1947 avec les accords du GATT. Ces accords se sont étendu des biens aux services, à l’investissement…mais il reste encore de nombreux sujets de désaccords. En 1995, le cycle de L’Uruguay a donné naissance à l’OMC dont l’objectif est la généralisation du libre échange mondial. Le premier principe de l’OMC est la « non discrimination » qui se traduit par la clause de la nation la plus favorisée (un avantage accordé à un pays doit être étendu à l’ensemble des pays). C’est le principe de multilatéralisme comme accélérateur du libre échange. Cependant, les pays accordent des avantages selon le principe de réciprocité pour augmenter leurs débouchés et les importations sont une concession obligatoire. Le multilatéralisme n’est pas strictement conforme aux principes qui fondent la supériorité du libre échange.
La clause de la nation la plus favorisée s’oppose formellement à la

en relation

  • Zone arabe de libre echange
    1156 mots | 5 pages
  • L'asie plus grande zone de libre-échange
    840 mots | 4 pages
  • Les grands groupements économiques
    2056 mots | 9 pages
  • zone franche au maroc
    7675 mots | 31 pages
  • dissertation commerce
    1528 mots | 7 pages
  • Intégration
    1915 mots | 8 pages
  • Economie internationale
    357 mots | 2 pages
  • L'organisation des échnage internationaux
    947 mots | 4 pages
  • Les-échanges-extérieurs
    3990 mots | 16 pages
  • L'ue
    411 mots | 2 pages