Zone de libre échange

Pages: 10 (2277 mots) Publié le: 28 avril 2011
Accroche : Echec du cycle de négociations de Doha, notamment sur la protection de l’agriculture par les pays du Nord. Effets des fluctuations du dollar sur la facture pétrolière, le refus de la Chine de réévaluer sa monnaie, qui montrent l’impact négatif de la manipulation des taux de change et soulignent l’intérêt d’une coopération monétaire.

Libre échange : suppression de tout obstacle àl’échange. Plusieurs théories prouvent la supériorité du libre échange sur le protectionnisme (Adam Smith, David Ricardo, Hecksher Ohlin et Samuelson). Toutes ces théories affirment qu’un pays a intérêt à se spécialiser dans une production où il est compétitif pour exporter et à importer des productions venant d’autres pays plus efficients dans ces dernières. Dans les théories traditionnelles ducommerce international en concurrence pure et parfaite, les exportations ne sont pas un supplément de débouchés et les importations un mal nécessaire mais la structure des productions et des échanges est le résultat d’une allocation optimale des ressources.
La construction d’un libre échange mondial a pris forme en 1947 avec les accords du GATT. Ces accords se sont étendu des biens aux services, àl’investissement…mais il reste encore de nombreux sujets de désaccords. En 1995, le cycle de L’Uruguay a donné naissance à l’OMC dont l’objectif est la généralisation du libre échange mondial. Le premier principe de l’OMC est la « non discrimination » qui se traduit par la clause de la nation la plus favorisée (un avantage accordé à un pays doit être étendu à l’ensemble des pays). C’est le principe demultilatéralisme comme accélérateur du libre échange. Cependant, les pays accordent des avantages selon le principe de réciprocité pour augmenter leurs débouchés et les importations sont une concession obligatoire. Le multilatéralisme n’est pas strictement conforme aux principes qui fondent la supériorité du libre échange.
La clause de la nation la plus favorisée s’oppose formellement à lasignature d’accords régionaux (dans la mesure où ces derniers avaient joué un rôle dans la crise des années 30). Cependant ces derniers sont légion, et tous les pays membres de l’OMC participent au moins à un accord régional, c’est pourquoi l’OMC a prévu un article (24) permettant de déroger à la NPF sous conditions que l’accord régional ait pour objectif de faciliter le commerce entre les payssignataires et non d’opposer des obstacles aux pays tiers dans le but de former un bloc protecteur. La construction d’une zone de libre échange en Europe respecte ce principe. Cette construction s’appuie sur plusieurs traités et accords (Rome 1957, l’acte unique 1986, Maastricht 1992) qui reprennent les étapes du processus d’intégration économique décrite par Balassa (1961). La zone de libre échange estla première des cinq étapes qui mènent à l’intégration économique totale. L’Europe est une Union Economique et Monétaire depuis 1999 pour les transactions scripturales et 2002 pour la monnaie fiduciaire (ceci ne concernant que 16 pays sur les 27 du marché intérieur européen). L’adoption d’une monnaie unique serait-elle un moyen de développer le libre échange ?
La construction d’un espace mondialde libre échange peut-il s’appuyer sur l’exemple européen ? Le régionalisme s’oppose-t-il au multilatéralisme ? Peut-on envisager un libre échange mondial avec une telle disparité de niveaux de développement ?
Nous nous demanderons alors dans quelle mesure la construction d’un espace économique intégré en Europe peut favoriser le développement mondial du libre échange ?
Dans une première partienous analyserons les effets de la construction d’une zone régionale de libre échange sur le libre échange mondial pour montrer dans une deuxième partie que le développement du libre échange mondial nécessite la prise en compte d’aspects monétaires, des problématiques de convergence à l’instar de l’intégration économique européenne.

1- Les effets globalement favorables de la construction...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'asie plus grande zone de libre-échange
  • Libre échange
  • Libre échange
  • Libre échange
  • Libre echange
  • Libre échange
  • Le libre échange
  • Libre-échange

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !