A l’ère de la mondialisation peut on considérer les médias contemporains comme un véritable « quatrième pouvoir » ?

Pages: 14 (3490 mots) Publié le: 10 novembre 2010
SUJET 1 – A l’ère de la mondialisation peut on considérer les médias contemporains comme un véritable « quatrième pouvoir » ?

« La course à l’audience est la logique des médias ? La course à l’audience des médias sera la logique du gouvernement » écrivait Régis Debray dans son ouvrage L’Etat séducteur, illustrant ainsi parfaitement la situation ambiguë des médias contemporains à l’heure de lamondialisation.
Médias, du latin medium signifie lien, car c’est ce qu’il est avant tout, un lien entre les individus, un moyen de transmettre l'information au public, par le biais d’un certain nombre de techniques plus ou moins modernes. On voit ici que le média est a priori neutre quant son impact, quant a son pouvoir surtout. Et pourtant, facilement il est qualifié de « quatrième pouvoir » àcoté des pouvoirs classiques d’une démocratique que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire dégagé pour la toute première fois par Montesquieu dans son œuvre majeure : De l’esprit des lois.
Cette qualification des médias n’est pas un débat nouveau, le terme de "quatrième pouvoir" est inventé en 1787 par le journaliste Américain Burke. En France, depuis la révolution française, tout au longdu 19ième siècle et particulièrement lors de la naissance de la liberté de la presse à travers la loi du 29 juillet 1881, beaucoup ont dénoncé ce média. Et pourtant malgré leur très faible estime de la presse, nombreux sont ceux qui comme Emile Zola, ont rapidement su y déceler une magnifique source de pouvoir politique. En effet, selon lui, «la presse est le réceptacle de tous les fermentsnauséabonds. Elle fomente les révolutions, elle reste le foyer toujours ardent où s’allument les incendies. Elle deviendra seulement utile le jour où l’on aura pu la dompter et employer sa puissance comme un instrument gouvernemental... ».
Ces débats vont perdurer tout au long du 20ième siècle, exacerbés par de nombreuses affaires de diffamation, mais également bien sur par la propagande largementmarquée lors des deux guerres mondiales. Ce débat va se cristalliser un peu plus avec l’apparition et l’installation dans les années 70-80 de nouveaux médias de masses, tels la télévision la radio et Internet dans les années 90. Toutes ces innovations vont contribuer à renforcer le pouvoir des médias, les rendant chaque jour un peu plus présent dans la vie quotidienne des individus, à un tel pointqu’il est devenu parfaitement légitime de s’interroger sur leur réel rôle politique. Les médias peuvent ils toujours être considérés comme un véritable quatrième pouvoir aux côté des pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires ? Ce simple pouvoir d’opinion, sans réelle consistance institutionnelle et sans pouvoir de contrainte est il suffisamment puissant pour interférer réellement dans le jeupolitique, ou n’est ce qu’une illusion savamment entretenue par les politiques eux-mêmes ? Le « 4ième pouvoir », né de la liberté de la presse et plus encore de la liberté d’expression contre l’oppression de certains gouvernements politiques s’est il retourné contre ceux qui l’ont crées ?
Il s’agira dans un premier temps d’observer la réalité de ce quatrième pouvoir (I), profondément ancré dans lesracines historiques des démocraties (A) et que la société contemporaine n’a pas su malgré ses réticences cantonner les médias à un simple rôle informatif mais l’a laissé grandir et engranger peu à peu plus de pouvoir auprès des masses populaires (B). Cependant, il faudra noter dans un deuxième temps que ce quatrième pouvoir s’est fait happer par un pouvoir peut être plus grand que ce qu’elle nepouvait supporter (II) et qu’elle n’a pas de ce fait su conserver la confiance que le citoyen lui avait porté (A) le laissant ainsi orphelin et en quête d’un nouveau média plus à même de répondre à ses attentes (B)

I/ Les médias, un quatrième pouvoir idéalisée qui s’impose

A) Un pouvoir développé en corollaire avec l’émergence de la démocratie

"La libre communication des pensées et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut-on considérer la santé comme une compétence à acquérir?
  • Les medias, quatrième pouvoir
  • Synthese sur les médias : un quatrieme pouvoir
  • Les médias à l'ère numérique
  • Peut on considerer l'art comme un langage ?
  • Le cinéma doit-il être considéré comme un véritable art à part entière ou bien plutôt comme un simple divertissement...
  • Peut-on considérer l’art comme un langage ?
  • Peut on considérer l'art comme un langage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !