J'ai mal à ma mere. m lemay

Pages: 14 (3471 mots) Publié le: 15 avril 2011
Précision :M Lemay a emprunté cette phrase qui résume si bien la notion de souffrance a Maryse Choisy qui l’avait écrite dans «  dans problèmes sexuels à l’adolescence » : J’ai même proposé de réunir tous les mauvais départs affectifs dans la phrase : « J’ai mal à ma mère »(comme on a mal au foie ou à la tête)

Il s’agit d’une approche thérapeutique (on est bien dans le soin) à l’intention desprof des familles d’accueil ou des familles adoptives…qui accompagnent des enfants en carence affective.

M Lemay précise dès l’introduction sa définition de la carence affective (p15/p17)

« La carence est un processus morbide qui risque d’apparaître lorsqu’un enfant de moins de 3 ans a subie la rupture de ses premiers investissements aves les personnes significatives de son entourage sansque cette rupture ait pu être réparée.

Le sujet se trouve altéré dans ce que l’on peut appeler « la colonne vertébrale psychique de la personnalité »

Michel Lemay insiste sur le fait que l’abandon en lui seul n’entraîne pas une carence affective :l’abandon est une situation de perte définitive dont la compensation dépend essentiellement des adultes substitutifs qui vont ou non prendre lerelais dans l’éducation d’un enfant. (il y reviendra dans le cours de l’ouvrage)P261

Plusieurs cas existent mais deux principaux sont à noter soit l’enfant reste dans son milieu mais ne bénéficie pas de « d’un accrochage affectif suffisant et continu », soit il y a une réelle rupture.

Les conséquences seront bien sûrs différentes en fonction de l’âge de la rupture, des relais mais le plustraumatisant reste la succession de rupture, d’abandon, de séparation ,de placement : L’enfant devient de plus en plus difficile entraînant parfois lui-même rejet, modification du placement…Un cercle vicieux destructeur.

Michel Lemay détaillera les différentes difficultés rencontrés par un jeune « abandonnique » et insiste sur la nécessité du diagnostic.

Il parlera de l’évolution des enfants del’âge de 3/ 4 ans à l’âge adulte, les 2 phénomènes touchant les plus petits (hospitalisme et dépression anaclitique) étant d’après lui suffisamment connu et décrit.

L’ouvrage est partagé en six parties, je vais vous les présenter brièvement afin de prendre le temps de vous présenter de manière plus approfondie la première partie qui concerne ce que Le Langage affectif.

Chapitre1 :Le langageaffectif

C’est le chapitre que je vais vous présenter de manière plus précise :Base pour continuer l’explication et aussi parce que « c’est en effet l’aspect relationnel qui impressionne d’emblée tout aidant » selon Michel Lemay 

Mais aussi parce que ces manifestations seront celles qui nous sauteront le plus rapidement aux yeux mêmes si l’on est pas présent longtemps dans une structure …Onpeut se situer dans ces manifestations dès le premier contact..

1/ Le langage affectif :Difficultés relationnelles

La Relation

Les manifestations affectives sont intenses dès les premières minutes d’une rencontre : toucher ,s’approprier l’autre, raconter son abandon ,son histoire , échanger des objets même s’ils sont oubliés dans la seconde.

Un bsoin de toucher l’autre, de sel’accaparer même physiquement.

Ds ces moments là on a la sensation d’être un objet et qu’il faut lui appartenir.

Puis l’exigence de ne s’occuper que de lui se fait plus forte…Des demandes énormes, permanentes .

S’il y a un refus, une frustration quelconque on assiste alors à des colères mémorables, violentes . son insatisfaction est énorme. Il lui faudrait t oujours plus…

Entre les appels etles colères on ressent la souffrance.

Il nous faut prendre conscience de ce que ça renvoie chez nous, des interactions face à cette souffrance, face aux attentes énormes que l’on ne peut satisfaire

P30/31 « Qu’il s’agisse d’un parent nourricier ou d’un éducateur, nous retrouvons les mêmes formulations face à ce phénomènes : « …Si je cède, je vais me faire manger…je suis littéralement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • J'ai mal a ma mere
  • J'ai mal à ma mère
  • J'ai mal à ma mére
  • J'ai mal à ma mère
  • J ai mal a ma mere
  • J'ai (très) mal au travail
  • J ai ma a ma mere
  • A ne pas prendre, j'ai eu 13

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !