L'amour courtois

1240 mots 5 pages
L’amour courtois

Introduction L’amour courtois, aussi appelé la fol’amor ou fin’amor, est la façon utilisée au Moyen-âge pour séduire les femmes. Il est apparu en France à partir du XIIe siècle. C’est un code social qui échange les places entre l’homme et la dame, la dame est supérieure à l’homme, qui est le plus souvent d’un rang social inférieur. En échange du dévouement total que celui-ci lui accorde, la dame lui accorde son amour qui est le plus souvent plus symbolique que concret.

Définition Au XIe siècle dans le sud de la France, et au XIIe siècle dans le nord, la société féodale a mis les préoccupations amoureuses au centre de la vie. La cour imaginaire du roi Arthur dans les romans de la Table Ronde devient le modèle parfait des cours réelles parce que, dans un premier temps le chevalier est brave, mais il a aussi le désir de plaire, de plus les femmes sont présentes, ainsi le chevalier doit avoir des attitudes élégantes, des propos recherchés. Pour plaire à sa dame, le chevalier tente d’avoir toutes les qualités chevaleresques et courtoises, il doit maîtriser ses désirs et mériter l’amour de sa dame. Cet idéal est celui des gens de cour. En effet, le mot « courtoisie » signifie « qui vient de la cour ». La courtoisie définie une façon d’être, l’ensemble des attitudes, des habitudes de la cour seigneuriale dans laquelle les valeurs des chevaliers sont modifiés par la présence de dames. L’amour courtois est donc un code que doit suivre le chevalier. Le sentiment de l’amant courtois doit s’amplifier, son désir doit grandir mais rester insatisfait. Le chevalier s’adresse le plus souvent à une femme inaccessible ou d’un niveau social différent. Celle-ci peut l’ignorer, ce sentiment s’appelle « joï ». Le plus souvent, ce sont les jeunes qui cherchent à séduire la dame, pour mieux plaire à leur seigneur d’une parte, et d’autre part pour mieux se différencier du peuple vulgaire et des bourgeois, qui pouvaient les concurrencer financièrement mais pas

en relation

  • L'amour courtois
    488 mots | 2 pages
  • L'amour courtois
    569 mots | 3 pages
  • L'amour courtoie
    401 mots | 2 pages
  • L'amour courtois
    413 mots | 2 pages
  • L'amour courtois
    346 mots | 2 pages
  • l'amour courtois
    891 mots | 4 pages
  • L'amour courtois
    5334 mots | 22 pages
  • L'origine de l'amour courtois
    253 mots | 2 pages
  • L'amour courtois, lancelot
    438 mots | 2 pages
  • Les troubadours, messagers de l’amour courtois
    3176 mots | 13 pages