L'evangile dans l'eglise tradition vivante de la foi/bernard sesbouë

2314 mots 10 pages
L’Evangile dans l’Eglise, Tradition vivante de la foi, Bernard Sesbouë

Dans cet ouvrage, Bernard Sesbouë prend pour point de départ l’idée que l’Evangile c’est le Christ -c’est-à-dire une personne, une parole vivante- qui nourrit encore aujourd’hui notre foi. Or, il appartient aussi au passé en tant qu’évènement puisque Dieu s’est incarné en Jésus dans notre temps. Par ailleurs, le message évangélique a traversé l’histoire d’abord par le biais des apôtres qui en ont assuré la diffusion et la transmission puis par celui de l’Eglise à l’origine de laquelle ils se trouvent. Le rapport au temps est donc primordial dans la question de la transmission sur laquelle l’auteur axe sa réflexion. En effet, au temps de l’Eglise primitive le présent de la communauté était nourri par la proximité temporelle avec l’évènement Jésus. Puis les témoins directs ont disparu et la transmission de l’Evangile s’est faite au sein d’un témoignage de foi communautaire à l’origine de la Tradition portée par la suite par l’Eglise. Or Evangile et Eglise semblent avoir des apparences contraires aujourd’hui. A la puissance créatrice de l’Evangile semblent s’opposer les enseignements rigides et les doctrines du magistère. Il faut donc interroger la vie du message évangélique dans l’Histoire, l’histoire de l’église et leurs rapports. Comment l’Evangile est-il demeuré vivant jusqu’à nous et à quelles conditions peut-il le rester dans l’avenir ? Bernard Sesbouë développe sa réflexion en s’appuyant sur l’axe du temps et sur la dichotomie entre langage parlé (élaboration des dogmes) et langage vécu (mise en pratique de la charité). Il montre d’abord que la vivacité du message évangélique n’existe que dans l’interdépendance entre communauté et Ecriture à travers le temps. Puis, la vie et l’ethos des saints représentant ce langage vécu de l’Evangile apparaissent comme un élément charnière dans la transmission. Enfin, il insiste sur l’idée que l’Evangile porté ainsi par l’Eglise invite chaque

en relation

  • Credo
    5926 mots | 24 pages
  • lee_h
    42521 mots | 171 pages