L’évolution de la notion de sacré au fil de l’histoire

Pages: 21 (5027 mots) Publié le: 30 décembre 2011
L’évolution de la notion de sacré au fil de l’Histoire, à travers les ouvrages de Fréderic Lenoir :
Au fur et à mesure que l’Homme a avancé dans l’Histoire, il a subi et créé de nombreuses transformations : écologiques, technologiques, idéologiques,… A travers ces bouleversements, ces valeurs sans cesse changeantes, cette morale constamment remaniée, quelle place est-elle restée au sacré ? Lesacré est-il intangible à l’Homme ?
À l’heure où l’idéologie du capitalisme s’effondre dans nos sociétés occidentales, créant des désastres aussi bien écologiques qu’économiques, creusant de plus en plus un fossé entre des gens très riche et d’autres pauvres, l’Homme se pose toujours les mêmes questions qu’a l’époque Aristotélicienne, quel est le sens de sa vie ?
Dès la Préhistoire on peutobserver un sens du sacré chez l’homme, par les coutumes autour de la mort notamment. Les hommes préhistoriques ritualisaient la mort. On a retrouvé des tombes préhistoriques qui datent d’il y a plus de 100 000 ans. Les morts étaient enterrés dans des positions particulières. Ils étaient notamment enterrés en position fœtale, enduits d’une peinture de couleur ocre par exemple. Ces éléments nous montrenttrès probablement une croyance en l’au-delà. Ils étaient enterrés avec des animaux, de la nourriture ou bien encore des armes pour qu’ils puissent aller chasser dans un monde après la mort. Cette découverte nous indique le sens du sacré qu’avaient les hommes de la Préhistoire, une pensée symbolique, une croyance en un monde invisible. Ils avaient déjà une croyance en quelque chose qui lesdépasse.
Figure [ 1 ] Skhül V: une sépulture simple
Sur la photo, on peut voir un squelette retrouvé sur le site de Skhül, une grotte sur le mont Carmel en Israël. Ce site a délivré 10 squelettes depuis 1923, tous retrouvés en position fœtale. Ce sont les tombes les plus anciennes retrouvées de nos jours. Ce squelette-ci en particulier à été enterré accompagné d'une mandibule de suidé volontairementdéposée sur le corps, vraisemblablement une offrande funéraire.
À notre époque, on peut faire un parallèle entre la manière de vivre et de penser la croyance entre ces hommes préhistoriques et les sociétés chamaniques. Des tribus vivent encore de nos jours de manière indépendante par rapport au progrès moderne et à la technologie. Ils vivent de manière nomade ou semi- nomade, au Kenya parexemple. Ils ont un mode de vie naturel, se nourrissant grâce à la cueillette et la chasse. Certains ethnologues ont établi une analogie entre ces peuples et les hommes préhistoriques, afin de mieux comprendre leur mode de vie et d’avoir une idée de la religiosité à cette époque. Ils vivent au milieu de la nature, totalement insérés dans l’ordre naturel. Ils considèrent la nature comme un lien sacréavec le monde enchanté. La nature détient toutes sortes d’esprits comme l’esprit des plantes, des animaux. Ils animent le monde et ont la capacité de communiquer avec ces esprits. Le chaman pourrait être considéré comme une sorte de prêtre avant l’heure, il est l’intermédiaire entre la cité et le monde des esprits. Il permet d’échanger, grâce à la communication avec les esprits, des dons enéchange d’une chasse fructueuse, d’une récolte abondante, … Apportées (aidées) par les esprits. C’est autour de ce système de don que la croyance est organisée, en échange de faveurs de la part des esprits, soigner une maladie pour prendre un exemple fréquent, ils offrent un don. Ces offrandes peuvent être faites pour remercier la Terre Mère de leur avoir donné ce qu’ils ont, ou elles peuvent aussi êtredestinées au plus pauvre du village, rappelant l’interdépendance entre les membres de celui-ci et prônant la générosité.
Comme l’a théorisé Rudolf Otto, théologien luthérien, dans son ouvrage « Le sacré », l’Homme est animé de quelque chose de « numineux », quelque chose qui dépasse l’éthique et le rationnel et qui le plonge à la fois dans un sentiment d’effroi et d’émerveillement face à la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fil harmonie... pour sacre du printemps
  • L'évolution de la scolarisation des filles en mauritanie
  • L'evolution de la place des filles
  • La notion de risque et l'évolution de la responsibilité
  • La notion de risque et l'évolution de la responsabilité
  • l'évolution de la notion de vie privée
  • L'histoire, notion de philosophie.
  • la notion des risques et l'évolution de la responsabilité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !