L’amazonie, objet de conquête

Pages: 42 (10473 mots) Publié le: 5 août 2010
SOMMAIRE

L’Amazonie, objet de conquête

1 Une idée qui mûrit dès le début du XXème siècle

1. La phase du "boom" du caoutchouc
2. La période nationaliste brésilienne

A. Les débuts d’une véritable politique d’intégration dans les années 1970
1. L’objectif sécuritaire des militaires au pouvoir2. La volonté d’intégration géopolitique, sociale et économique

Les vecteurs de l’intégration: la mise en valeur de l’espace

1 De l’Amazonie des fleuves à l’Amazonie des routes

1. Des routes pour désenclaver l'Amazonie
2. Mobilité et fronts pionniers
3. L'urbanisation comme processus d'occupation del'espace

B. De la colonisation publique à la colonisation privée : une multitude de types d’exploitation
1. Colonisation publique : des petites exploitations aux grands projets publics
2. Colonisation privée : la grande exploitation
3. Colonisation spontanée

I. « L’illusion d’un paradis » : les coûts de la colonisation2 Les problèmes sociaux et humains

1. Les conflits liés à la terre
2. Les problèmes humains : les indiens

3 La déforestation, le prix de la modernisation

3. L'alarme écologique
4. La question d'un développement durable en Amazonie

INTRODUCTION

L’Amazonie est longtempsdemeurée un espace mystérieux, bercé par des mythes plus ou moins anciens. Le stéréotype européen en a fait un espace riche aux ressources inépuisables, tant végétales qu’animales ou minérales, donnant ainsi naissance à l’ idée d’ un Eldorado qui va attirer les commerçants dès le XVIème siècle, justifiant dès cette époque un avancée de plus en plus à l’ouest. Aujourd’hui encore la connaissance etl’exploitation de cet espace reste un défi pour l’homme, le milieu restant encore en grande partie à découvrir et on assiste à la naissance d’un mythe plus récent à savoir celui d’un « enfer vert », d’un espace difficile à vivre, dangereux au climat insalubre et incertain.

L'Amazonie est donc un monde hétérogène, non limité à la forêt équatoriale : c’est une région convoitée, exploitée etpeuplée, mais pas seulement par le Brésil ; ainsi, on associe souvent Amazonie et Brésil, et ce dernier se retrouve généralement le seul accusé de la destruction de la forêt, mais le bassin amazonien est partagé entre 8 états d’Amérique du sud. Certes le Brésil est recouvert par la plus grande partie, les 2/3 du bassin amazonien (c'est-à-dire 4 980 000 km2 soit 59 % de son territoire national),mais d’autres états exercent leur politique en Amazonie, tels que le Pérou et la Bolivie, l’Equateur, la Colombie et le Venezuela. Les 8 états amazoniens (avec le Guyana et le Surinam) ont d’ailleurs passé un traité de Coopération amazonienne (TCA 1978) pour « réaliser des actions communes en vue du développement harmonieux des territoires amazoniens ».

Notre étude se focalisera surl’espace de l'Amazonie légale au Brésil, c'est-à-dire sur les 7 états de la région Nord (l’une des 5 régions administratives du Brésil ) auxquels s’ajoutent des parties du Maranhão et du Mato Grosso (espace défini sur la carte n°4 p 5), qui regroupe 19 millions d’habitants soit 11% des 168 millions de brésiliens, à une densité de moins de 10 habitants au km2 en moyenne - voire même de 1 h/km2 pourcertaines zones plus à l'ouest. Cette zone n’est pas simplement une forêt, mais un espace périphérique que les gouvernements ont cherché à développer et à intégrer avant tout économiquement au reste du territoire national sous l’impulsion de colons motivés, c'est un angle mort –c'est-à-dire une réserve stratégique ou un espace de colonisation pionnière à partir duquel se développe une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Conquête
  • Histoire de l'amazonie
  • Les conquètes
  • la conquête
  • L'histoire de l'amazonie
  • la conquête du capitalisme
  • La conquete coloniale
  • La conquête spatiale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !