L’historien et les mémoires de la seconde guerre mondiale en france

1652 mots 7 pages
L’historien et les mémoires de la Seconde guerre mondiale en France

Mémoires et Histoire sont deux notions différentes effectivement. Ils ont pour point commun de construire une représentation du passé mais il diffère aussi. La mémoire est liée à un vécu. Elle est subjective. Elle est en partie construite à posteriori. Elle est évolutive selon les contextes. Il n’y a pas une mais des mémoires d’un même événement selon les différents acteurs. Elle est de l’ordre de la croyance et même du sacré. Elle est sujette au refoulement par ce qu’elle refuse de voir et d’admettre. L’histoire essaie d’être objective. Elle tend à produire un savoir fait pour durer. C’est une science et elle cherche l’accord des historiens. Elle est critique et laïque. Elle recherche le non-dit. Nous prendrons l’exemple du lendemain de la seconde guerre mondiale en France, de son contexte politique pour nous poser la question suivante : Le travail de l’historien peut-il et doit-il se protéger des dimensions affectives et politiques des mémoires ? Pour répondre à cette question nous montrerons que le travail de l’historien se distingue des mémoires ensuite qu’il s’en nourrit aussi et enfin que ces deux notions peuvent interférer. Tout d’abord, nous commençons donc par montrer que l’histoire et la mémoire peuvent différer. A la Libération et au cours des années 1950-1960, plusieurs mémoires se constituent. Les deux principales mémoires du conflit sont portées par des groupes différents et avec des objectifs différents. Une s’installe majoritairement celle du « résistancialisme »( mythe selon lequel pendant la guerre les français furent majoritairement et naturellement résistants face au régime de Vichy). Cette théorie est employée par le général de Gaule pour éviter une guerre civile et réduire l’épuration sauvage. Le Général de Gaule s’attache à cette mémoire dès son discours sur la place de l’hôtel

en relation

  • L’Historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France
    2349 mots | 10 pages
  • L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France
    1096 mots | 5 pages
  • L'HISTORIEN ET LES MEMOIRES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE EN FRANCE.
    2126 mots | 9 pages
  • Chapitre 1: l'historien et les mémoires de la Second Guerre Mondiale en France
    2655 mots | 11 pages
  • Cours : les mémoires, lecture historique
    7823 mots | 32 pages
  • Cours
    6314 mots | 26 pages
  • histoire
    14089 mots | 57 pages
  • histoire et memoire
    3068 mots | 13 pages
  • Les mémoires et les historiens
    2285 mots | 10 pages
  • L Historien Et Les M Moires De La Seconde Guerre Mondiale En France
    2727 mots | 11 pages