L'école doit-elle viser l'utilité sociale?

875 mots 4 pages
* Il va de soi que dans notre société actuelle, de nombreuses personnes remettent en question le fonctionnement de l’éducation. En effet, l’importance qu’on donne au savoir est vue différemment selon certains. Devant cette situation, on se demande si l’école doit viser l’utilité sociale? Les deux points de vue principaux qui sont émis par la société de nos jours peuvent être représentés par deux questions. N’est-ce pas avec l’utilité sociale que nous donnons aux jeunes une motivation d’aller à l’école et en ce sens, un but pour le futur? Par contre, ne vaut-il pas mieux juste apprendre pour être mieux instruit et donc, s’accomplir pleinement? Mais si, sur le plan collectif, l’utilité sociale est une bonne chose, n’est-il pas mieux d’apprendre pour apprendre et ainsi concevoir une connaissance universelle qui nous mènera plus loin encore que la simple utilité de la chose? * * * Il est facile de remarquer que le présent système d’éducation vise à promouvoir les besoins de l’État. En effet, on conçoit une éducation qui concerne un objectif lucratif, mais est-ce vraiment mal? En faisant cela, on élimine l’égoïsme des besoins centrés sur soi-même en plus de donner un réel but aux jeunes. * De plus, Comme le décrochage scolaire est en hausse depuis un certain nombre d’années, on essaie de ramener ces jeunes dans les classes en leurs proposant des matières qui leurs seront bénéfiques plus tard. C’est en fait leur donner une motivation immédiate et concrète. Plus vite ils conçoivent leur savoir «important», plus vite ils se retrouvent sur le marché du travail et font actionner le mécanisme de la société. L’état est heureux et les jeunes aussi. * On ne peut passer à côté des nombreux discours qui disent « Oui, mais à quoi ça va me servir de savoir ça? » Ils ont raison en un sens car si un adolescent souhaite devenir plombier, à quoi cela va lui servir de savoir la mécanique automobile? Si sa voiture vient à

en relation

  • Hypocrisie scolaire
    713 mots | 3 pages
  • Evolution Rapport Sport et EP
    5910 mots | 24 pages
  • boudon hypothese individualisme
    3455 mots | 14 pages
  • dossier illettrisme
    3649 mots | 15 pages
  • Visez juste
    2717 mots | 11 pages
  • Dominique méda
    1898 mots | 8 pages
  • Frise chronologique
    4450 mots | 18 pages
  • Sport et violence à l'école
    5664 mots | 23 pages
  • Compte rendu de réunion
    2665 mots | 11 pages
  • Définitions de la pauvreté
    8257 mots | 34 pages