L'égalité selon la question "raciale"

Pages: 131 (32510 mots) Publié le: 17 mai 2013
Université Paris Diderot-Paris 7

UFR Sciences Sociales



Master Sociologie et Philosophie Politique 2ème année

Juin 2012





L’égalité selon la question « raciale »

Une interrogation de trois auteurs : John Rawls, Iris Young et Jacques Rancière









Mémoire rédigé par Martha V. SANTOS MENEZES

Sous la direction de M. Etienne Tassin



Première partie : Lesdiscriminations et le racisme systémique 10
1. Eléments de contexte 10
2. « Race », Discriminations, Racisme 13
1. La théorie rawlsienne de la justice comme équité 20
2. Critique au principe de différence et au paradigme distributif 25
3. Le rapport rawlsien entre droit et politique et principe juridique d’égalité de traitement 28

Deuxième Chapitre : « L’égalité de qui ? » - La politiquede la différence d’Iris Young 31


Bibliographie 79


Introduction
Ce travail a été conçu à partir de certaines interrogations qui m’interpellaient à propos de la société française. J’observais que quelques mots tels que « racaille », « jeune de banlieue » ou « Cité » sont devenus des termes pour désigner/ assigner des places occupées par certains individus dans la société ; je remarquaisque ces mots sont en quelque sorte liés pour former une « histoire unique » (celle des banlieues pauvres, fortement peuplés par des immigrés et leurs descendants, où règne la violence, la précarité et le manque) et dont le visage est celui des étrangers venant de anciennes colonies françaises ; et j’entendais, d’autre part, un discours Républicain selon lequel l’égalité devrait engager une nondifférenciation parmi les citoyens, discours dont le symbole et l’histoire sont fortement implantés dans l’imaginaire social. Ce jeu de visibilité-invisibilité entre le mythe de l’égalité de la République Française et son déni dans la pratique, à la fois tellement ouvert et tellement caché, m’incitait à essayer d’y donner un sens. Je me suis vite aperçue, toutefois, que ce seul constat enfermait desquestions si multiples et complexes, concernant par exemple la naissance même de l’idée de l’égalité et son ancrage, qu’il ne me serait pas possible de rendre compte de tout ce que ce problème pouvait mobiliser. Ce n’est pas que mon intention fusse d’apporter une réponse définitive à quoi que ce soi, ce qui serait une prétention naïve ; mais toute approche plus précise, ne serait-ce qu’en esquisse,exige que les ambitions ne débordent pas excessivement un découpage plus précis des problèmes – même si le regard essaye toujours d’envisager plus loin. Ceci est spécialement vrai dans le cadre d’un mémoire et des limitations temporelles de ce type de travail de recherche.
Il me fallait alors délimiter les problématiques d’analyse. Du rapport très général et vaste entre, d’un côté, ce (supposé)régime discursif discriminatoire, et de l’autre la fiction française de l’égalité, j’ai retenu la question plus pratique des discriminations « raciales », qui m’a amené à préciser aussi la notion d’égalité que je devrais mobiliser. Le concept d’égalité étant pluri-sémantique, un large nombre de doctrines le revendiquent comme idéal en l’attribuant des contenus très diverses ; le champ de rechercheautour des discriminations « raciales », toutefois, le mobilise de manière très floue, tournant essentiellement autour de l’égalité des chances élaborée par John Rawls (cf. DE RUDDER, 2000 ; WIEVIORKA, 2001 ; MARTUCELLI, 2001) ou d’une égalité de traitement juridique ancrée sur l’Etat de Droit (cf. Olivier NOEL, 2006 ; 2008). L’universalisme républicain est lui aussi mobilisé, étant un référentielessentiel pour la politique institutionnelle auquel le discours de lutte contre les discriminations fait référence. Nonobstant, il me semblait plus convenable de l’aborder transversalement, tant en fonction de ses fortes racines dans l’histoire française (et dont le retracé dépassait largement mes objectifs dans ce travail) que pour la possibilité de travailler une critique à l’universalisme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • de la question raciale, a la question sociale
  • Pour dépasser la question racial
  • Questions sur l'égalité et la société
  • « La question raciale devant la science moderne
  • la question raciale devant la science moderne
  • La question de l'objet selon lacan
  • L'égalité
  • L'égalité est un leurre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !