L'émergence de la lecture silencieuse

Pages: 10 (2416 mots) Publié le: 1 février 2011
L’émergence de la lecture silencieuse…

A l’aube de la médiatisation, les écrits affluent plus que jamais de toute part. L’homme moderne est donc constamment sollicité à exercer sa capacité à intérioriser les messages cryptés car le flux massif d’informations requiert une compréhension rapide. Or, cette rapidité fut atteinte notamment grâce à l’existence de la lecture silencieuse. Ce mode delecture particulier que nous pratiquons quotidiennement nous semble parfois anodin et intemporel. Pourtant, il importe de savoir que cette pratique n’émergea pas fortuitement. Elle résulte, en effet, d’un long processus historique. Ainsi, dans l’antiquité grecque et romaine, le mode de lecture le plus répandu était la lecture orale. Puis, suite à l’évolution des mentalités et grâce à l’apport desnouvelles avancées techniques, la lecture silencieuse renversa peu à peu la prédominance de l’oral. Ce fait peut déjà s’examiner à l’époque impériale romaine. Mais quels contextes favorisèrent son développement dès les civilisations grecques et romaines antiques ? Quels furent les apports de cette nouvelle approche de la lecture chez ces lecteurs antiques ? La littérature silencieuse a-t-elledestitué entièrement la lecture orale ? Ce bref exposé s’attachera plus particulièrement à ébaucher les principaux évènements qui contribuèrent à l’essence de cette lecture silencieuse dès le Ve siècle ACN en s’inspirant de l’article de Jesper Svenbro ainsi que de celui de Guglieno Cavallo, parus dans Histoire de la lecture du monde occidental.

Il importe de se remémorer dans un premier temps quel’oral fut pendant longtemps le seul moyen de communication mis à la disposition des hommes. Effectivement, les premières écritures n’apparurent qu’aux environs de 3300 ACN dans la région de Sumer, 3000 ACN en Egypte. Quant à l’écriture cunéiforme des Phéniciens, elle fut reprise par les Grecs vers le VIII e siècle ACN qui l’adaptèrent en y ajoutant leurs voyelles afin de créer une musicalitéplus suave. L’écriture était alors exploitée essentiellement dans les domaines administratifs et économiques. En ce qui concerne la culture, elle se transmettait encore par le médium oral.

En relevant un corpus sémantique désignant l’acte de lecture, Jesper Svenbro[1] met en exergue le fait que l’écrit, chez nos ancêtres grecs, ne trouvait sa plénitude qu’à l’instant où il était oralisé par unevoix. Ainsi, la majorité du vocabulaire grec signifiant « lire » (némein, ananémein, anagignoskein…) révèle cette pratique d’une lecture oralisée. Seule cette oralisation de l’écrit , accomplie devant un public plus ou moins nombreux, permettait la compréhension du message. La coexistence de la scriptio continua, qui consistait à attacher toutes les lettres entre elles sans différencier lesdifférents mots au moyen d’un espace graphique, ainsi que l’absence d’orthographe normée, due entre autres à la présence de nombreux dialectes (ioniens, doriens, attiques…) favorisa cette pratique orale de la lecture. De plus, l’oral exerçait déjà un rôle primordial dans la culture grecque : celui de répandre la renommée (Kleos) qui conférait aux hommes une reconnaissance sociale. Les Grecs concevaientle lecteur comme un simple instrument qui cédait sa voix à l’écrit. Or, cette conception était incompatible avec le pré requis essentiel définissant le citoyen grec : celui-ci devait être un homme libre. C’est pourquoi, la lecture était confiée le plus souvent à des esclaves de peur que les citoyens ne s’aliènent.
Quant à la lecture conçue en tant que représentation d’une voixintériorisée, elle n’émergea qu’aux environs du Ve siècle ACN à Athènes. Cet avènement est étroitement lié notamment à l’usage quotidien de la justice (dikè). Cette nouvelle pratique de lecture peut être décelée grâce au lexique mais également grâce aux scènes de lecture apparaissant dans quelques pièces théâtrales. Dans sa pièce tragique Hippolyte, pour ne citer qu’un exemple, Euripide expose une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation francais lecture silencieuse
  • L'émergence
  • Les heures silencieuses
  • L'émergence asiatique
  • L'émergence de la féodalité
  • L'émergence du contremaitre
  • L’emergence de la pensée sociologique de tocqueville
  • L'émergence de l'asie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !