L'épargne

Pages: 7 (1616 mots) Publié le: 5 décembre 2010
L’EPARGNE

Définition de l’épargne = l’épargne désigne la partie du revenu disponible qui n’est pas consommée. Epargner implique le renoncement à une consommation immédiate au profit de satisfactions futures.

Elle concerne essentiellement les ménages. Le taux d’épargne des ménages se mesure comme le rapport entre l’épargne brute et le revenu disponible brut. Il s’élève en France, au 3èmetrim. 2008, à 15,4 %.

On différencie la part de l’épargne financière et non financière.

L’épargne nationale exprime la capacité de financement d’une nation. Elle comprend l’épargne des ménages, l’épargne des entreprises et l’épargne des administrations. Elle se mesure par le rapport de l’épargne globale au produit intérieur brut. Selon l’OCDE, il est de l’ordre de 19% du PIB en 2004. Ilexiste une grande variété des taux d’épargne au sein des pays développés.

Le taux d’épargne des sociétés non-financières est exprimé par le rapport suivant : épargne brute des SNF / Valeur ajoutée brute des SNF.

Les administrations publiques peuvent également épargner. Leur épargne brute sera constituée de l’excédent budgétaire (Prélèvements obligatoires – dépenses publiques = solde positif)L’épargne des agents économiques va leur permettre de se constituer un patrimoine.

I. Les différents types d’épargne

Les motivations à épargner sont multiples :

 mettre de l’argent de côté pour acquérir ultérieurement des biens (soit qu’ils sont trop chers et qu’il faut se constituer une cagnotte, soit qu’on envisage une diminution de leurs prix ultérieurement) = épargne detransaction pour satisfaire une consommation différée dans le temps (ce qui donnera lieu à une désépargne);

 faire face aux risques de l’existence incertains : chômage, maladie, accident… et aux événements futurs quasi-certains : retraite, étude des enfants… = épargne de précaution et de prévoyance ;

 s’enrichir par des placements, augmenter son patrimoine = épargne de spéculation, deconstitution d’un patrimoine.

Dans les documents, on peut distinguer :
- l’épargne libre ou volontaire, de celle forcée (i.e. limitations que les ménages subissent dans leur consommation du fait du paiement des impôts et cotisations sociales) => une partie de l’épargne de précaution est une épargne donc forcée ! (ex : retraites)

- l’épargne des ménages, l’épargne des entreprises (pour se constituerdes capacités d’autofinancement… cf. investissement)

- l’épargne financière et l’épargne non financière (logements, terrains) (structure de l’épargne)

**l’épargne non financière : FBCF des ménages, à savoir acquisitions d’immeubles.

**l’épargne financière, qui a deux formes distinctes : soit les ménages achètent des valeurs mobilières (actions : véritables titres de propriété ; obligations: créances…) sur le marché financier, ou alors se contentent de détenir des dépôts auprès des institutions financières (livret A, PEL, plan épargne retraite…)

***attention : ici, l’épargne financière est placée (elle donne droit à un intérêt, et est utilisée pour le financement de l’économie), à distinguer de la thésaurisation, qui n’est pas placée : elle est détournée du circuit économique :c’est l’épargne qui n’est pas affectée ni à l’investissement, ni aux placements financiers. Ce sont des encaisses monétaires oisives.

II. Analyse macroéconomique de l’épargne

Le courant keynésien s’oppose à l’analyse classique à propos du rôle de l’épargne dans l’activité.

En effet, selon Keynes, la consommation est au cœur du mécanisme du multiplicateur (impact positif d’uninvestissement additionnel sur le revenu national, cet investissement générant des revenus en partie destinés à la consommation, celle-ci étant elle-même à l’origine de nouveaux revenus). L’épargne a un effet négatif dans la mesure où elle représente une fuite du circuit.

Dans l’analyse classique, c’est l’offre, et non la demande, qui est déterminante.
L‘épargne donne naissance à l’investissement :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'epargne
  • l'epargne
  • L'épargne
  • l'epargne
  • L'épargne
  • L'epargne
  • l'épargne
  • L'épargne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !