L'éthique

1556 mots 7 pages
LES DEFINITIONS DE L'ETHIQUE

A. le sens ancien

1). Etymologique. La recherche étymologique n'apporte rien, comme dans tous les cas où la dérivation est importante (ex. la Mode, la publicité, la relaxation...). Le mot Ethique vient d'un terme grec Ethiqué, qui signifiait "les moeurs". Le même passage du fait au droit s'est opéré dans le mot "morale" qui peut signifier "les moeurs" dans l'expression "la morale des Gaulois" ou un système d'exhortation à se conformer à des règles relatives au Bien et tenues comme universellement et inconditionnellement valables.

2). Au sens classique, c'est la science de la morale. Les philosophes et les penseurs ont étudié les diverses morales (juive, chrétiennes, islamique...), ou systèmes d'interdits et de commandements relatifs aux jugements de valeur selon le bien et le mal, pour en comprendre l'origine, la nature, les fondements, les principes, la logique, etc. Bref, ils en ont fait une nouvelle "science", l'étude philosophique des morales : l'Ethique. (ex. Spinoza Ethica, Wolff Ethica...)

B. le sens moderne

1. Les CONFUSIONS à éviter. L'éthique ne doit pas être confondue avec :

a) le droit, le légal ou le juridique. La loi est le produit du pouvoir d'un état souverain, qui rend obligatoire un comportement sous menace de sanctions. (si l'état est démocratique, c'est l'expression de la volonté de la majorité des citoyens). Toute loi cherche à être morale et juste, mais ne l'est jamais totalement, puisqu'elle doit être affinée par des juges créant la jurisprudence dans ses applications non-prévues et constamment transformée pour tenir compte de l'évolution du monde, des techniques et des moeurs. Le légalisme qui dit que "tout ce qui n'est pas défendu est permis", nie la morale et l'éthique.

b) la déontologie. Le code de déontologie est un ensemble de régles de pratique professionnelle, qui sont proposées par des représentants de la profession et peuvent être imposées lorsque l'état a délégué

en relation

  • L'ethique
    343 mots | 2 pages
  • L'éthique
    656 mots | 3 pages
  • L'éthique
    451 mots | 2 pages
  • L'ethique
    577 mots | 3 pages
  • L'ethique
    546 mots | 3 pages
  • L'éthique
    538 mots | 3 pages
  • L'ethique et le moi
    2694 mots | 11 pages
  • L'ethique
    652 mots | 3 pages
  • L’ethique des affaires
    8874 mots | 36 pages
  • l'éthique managériale
    4792 mots | 20 pages