L'affaire dreyfus

Pages: 9 (2063 mots) Publié le: 19 mars 2013
L’affaire Dreyfus.

Comme beaucoup d’affaires judiciaires, elle n’était pas si limpide que ça au départ. Elle est à la fois judiciaire et politique. Elle reste le triomphe de la justice militaire.
La conclusion de l’arrêt du 12 juillet 1906 de la Cour de cassation est remarquable : « Attendu, en cette dernière analyse, que de l’accusation portée contre Dreyfus rien ne restedebout. »

Chronologie :

L’affaire se situe dans un contexte très particulier à la fin du 19ème siècle, après la défaite de 1870. On ne sait pas exactement quels sont à l’époque les buts précis de l’armée française. L’Allemagne qui est une puissance énorme à l’époque avec l’Autriche Hongrie et la France noue des contacts avec la Russie qui conduit à une alliance. La France se dote en parallèled’un armement de pointe, à l’époque on met en place un canon, le 75 de campagne. C’est à ce moment là qu’un traitre au cœur de l’institution militaire livre des secrets sur cette arme à la puissance ennemie.
Fin septembre 1894, les services des renseignements de l’armée ont la certitude de cette trahison. Toute l’affaire commence par une femme de ménage qui s’appelle Madame Bastian et qui fait leménage à l’ambassade d’Allemagne (rue Solferino). Madame Bastian est en contact avec les services français. Elle est chargée d’un travail méthodique qui va être utilisé dans la suite de l’affaire Dreyfus. Les officiers du contre espionnage lui demande de rapporter les corbeilles de papier de l’attaché militaire allemand et au lieu de les mettre au feu, elle les ramène au service de contrespionnage.Un jour, on va trouver ce que l’on appelle un bordereau qu’un traitre s’apprête à livre à l’ambassade d’Allemagne. Dans ce bordereau il y a les plans de la prochaine campagne militaire française et les plans du dernier essai du 75 de campagne. Une enquête est lancée. Dans toutes les affaires judiciaires où on aboutit à une erreur, l’erreur est toujours au départ.
L’affaire est simple le bordereauvient de l’Etat Major. L’erreur tragique va être de dire que c’est Dreyfus, un polytechnicien et artilleur. Il est alsacien qui parle parfaitement allemand, donc il a une proximité vis à vis du monde germanique, et il est juif. Ce dernier élément va prendre une importance capitale par la suite. La où les choses vont jouer de façon extrêmement bizarre c’est qu’on va confier l’étude du bordereau àdeux hommes qui vont enclencher le processus de l’erreur judiciaire : le commandant du PATY de CLAME et Alphonse BERTILLON. Très vite, en grande partie par la faute de Bertillon le commandant va être sur de la culpabilité de Dreyfus, et va se dérouler une enquête à charge. L’erreur à toujours l’apparence de la vérité. Bertillon est l’inventeur de l’affiche anthropométrique, mis à part durantl’affaire Dreyfus, est quelqu’un de raisonnable toute sa vie. BERTILLON fait une enquête graphologique (alors qu’il n’est pas graphologue) et dit que c’est Dreyfus. Certes, les écritures se ressemblent mais il y avait tout de même des divergences. PATY de CLAM et BERTILLON accuse DREYFUS d’être le rédacteur du bordereau trouvé par madame BERTILLON, la femme de ménage qui avait trouvé le document dans lacorbeille.
Le 15 octobre 1994, on convoque Dreyfus au ministère des armées, et le général Mercier convaincu par l’expertise des deux enquêteurs, demande a Dreyfus de venir en civil et le soumette à une dictée, qui est assez proche du bordereau. On se saisit de la lettre et à partir de là on déclare que c’est similaire alors que scientifiquement rien ne permet de l’affirmer. Il est immédiatementarrêté et est emprisonné.
Début novembre, un journal antisémite d’Edouard DRUMONT « la libre parole », le seul journal qui a pour fond de commerce l’antisémitisme, relève l’arrestation de Dreyfus. Drumont ne voit qu’un aspect dans cette enquête, puisque Dreyfus est juif, Dreyfus est un traitre. Tout le monde a oublié le motif de la trahison dans cette affaire. Normalement le motif est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'affaire dreyfus
  • L'affaire dreyfus
  • L'affaire dreyfus.
  • l'affaire dreyfus
  • l'affaire dreyfus
  • L'affaire dreyfus
  • L'affaire dreyfus
  • L'affaire Dreyfus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !