L'art

1555 mots 7 pages
DEVOIR N° 2 DE PHILOSOPHIE

Au sens ancien, l'art est un savoir-faire humain, une pratique produisant un résultat non naturel. Au sens esthétique moderne, c'est une production ou une création d'oeuvres destinées à plaire, à susciter, par leur aspect, une appréciation esthétique positive. Il a pour objet propre le beau, l'absence d'utilité pratique, la production désintéressée, visant à l'expression d'un idéal esthétique. En ce sens, les oeuvres créées ne recherchent pas l'utilité mais la beauté. Depuis l'homme de Lascaux, avec ses peintures rupestres, l'homme s'est engagé dans la création esthétique.
Faut-il en conclure que l'art prend ses distances par rapport à la réalité ou qu'il prétend être proche de la réalité ? Les oeuvres d'art permettent-elles de fuir la réalité ou nous en rapprochent-elles ?

Selon Aristote, la nature est parfaite et l'artiste recherche cette perfection naturelle. Il ne faut donc pas confondre imitation et copie. L'art imite une autre production vivante et ne doit pas se contenter de l'apparence extérieure. Il est souvent idéalisation de la nature. Ainsi, au 17ème siècle, chaque famille noble avait son peintre attitré. Les portraits ou représentations de la nature se devaient d'un réalisme cru, comme une simple photocopie sociologique de la réalité, « la dure réalité ».

En peinture, la toile serait un miroir sur lequel l'image du sujet serait protégée, ce que l'on peut retrouver dans la peinture de « réalité sociale » de Monet : la gare Saint-Lazare.

On peut également parler de description crue de la réalité de la condition ouvrière dans Germinal de Zola. L'imitation est également celle des modèles idéaux rencontrés dans la nature : ce qui est parfait au sens grec : l'homme parfaitement proportionné. La peinture est alors inféodée à la « mimesis ». Vinci explique que c'est la nature qui donne à l'art ses modèles. La tradition du portrait a imposé à l'artiste une exigence de ressemblance. Ainsi, Platon s'étonne des prodiges de

en relation

  • L'art pour l'art
    1559 mots | 7 pages
  • l'art pour l'art
    1159 mots | 5 pages
  • L'art pour l'art
    463 mots | 2 pages
  • L'art pour l'art
    626 mots | 3 pages
  • L'art pour l'art
    269 mots | 2 pages
  • L'art pour l'art
    2002 mots | 9 pages
  • L'art
    727 mots | 3 pages
  • L'art
    4038 mots | 17 pages
  • L'art
    2631 mots | 11 pages
  • L'art
    2159 mots | 9 pages