L'assomoir

2051 mots 9 pages
INTRO
Présentation de l’auteur et de l’œuvre : Zola est le chef de file du Naturalisme ; ce mouvement littéraire prolonge le Réalisme ; les romans naturalistes reflètent la société de la fin du 19ème siècle et ont une dimension sociologique à certains égards. Mais Zola définit plus précisément les principes de ce courant ds Le Roman expérimental. Comme l’indique le titre, l’ambition d’un écrivain se rapproche alors de celle d’un scientifique : il s’agit d’analyser le déterminisme auquel sont soumis les individus : déterminisme génétique d’abord : la fin du 19 ème voit naître les premiers travaux sur l’hérédité. Zola va créer la saga des Rougon Macquart, basée sur le retour des personnages, pour étudier ces effets de l’hérédité. Il va aussi s’intéresser au déterminisme lié au milieu ds lequel les individus évoluent. L’Assommoir, paru en 1877, met en scène Gervaise, une blanchisseuse qui vit ds le quartier de la goutte d’or à Paris et dont la vie sera détruite par l’alcool. Son mari, Coupeau, zingueur, va sombrer ds l’alcoolisme suite à une accident qui l’empêche de travailler. Plus tard, Gervaise, succombera aussi à la fascination de l’alambic ; son mari va l’entraîner ds sa déchéance.
Présentation du passage : Le passage que l’on va étudier montre les ravages de l’alcool ; il s’agit d’une description de Coupeau : celui-ci est devenu totalement dépendant de l’eau-de-vie qu’il consomme à outrance. lecture résumé et enjeu : Ce portrait à la fois pathétique et satirique nous décrit très précisément, d’une manière quasi scientifique, les effets néfastes de l’alcool. Le vocabulaire employé est souvent familier et emprunté au langage populaire conformément à l’esthétique naturaliste. plan : Nous étudierons d’abord l’addiction de Coupeau puis nous étudierons la déchéance physique du personnage et enfin sa déchéance intellectuelle et morale.

I ) L’alcoolisme incurable de Coupeau A) addiction Le chp lexical de l’alcoolisme est omniprésent (« corps

en relation

  • L'assomoir
    455 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    473 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    676 mots | 3 pages
  • L'assomoir
    339 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    7450 mots | 30 pages
  • L'assomoir
    444 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    605 mots | 3 pages
  • L'assomoir
    1413 mots | 6 pages
  • L'assomoir
    361 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    402 mots | 2 pages