L'empire romain germanique 962-1356

3697 mots 15 pages
L'empire romain germanique (962-1356)

Idée d'empire depuis l'antiquité
1er Reich né en 962 => forme de résurrection de l'Empire de Charlemagne
L'idée d'empire implique une vocation de domination mondiale ≠ de l'autorité royale

Point de vue géographique : a partir de 962, deux des trois royaume issus un partage de Verdun compose l'empire germanique => il s'agit de la Francie orientale et de la Francie Médiale (Lombardie)
= Allemagne, Luxembourg, Pays Bas (à l'est de l'Escaux), l'est sud est de la France, la suisse, l'Autriche, L'Italie septentrional, La Slovénie et la Bohême (république tchèque).

I.le renouveau impérial (962 ; milieu du XIe)

A.les modèles antérieurs :

Modèle impérial antique : octave auguste 1er empereur romain
La propagande politique et littéraire véhicule l'idée que Rome veut étendre sa souveraineté partout dans le monde + propagande chrétienne.

En 395 : l'empereur Théodose 1er meurt. L'empire est divisé entre ses 2 fils => divisons entre empire romain d'Orient et empire romain d'Occident.
En occident, l'empire disparaît en 476

Sous les carolingiens : l'empereur de Constantinople est incapable de défendre la papauté contre les lombard + iconoclasme.
La papauté revendique la souveraineté impériale sur l'empire romain d'occident. Le pape appuie le coup d'Etat des Pépinides carolingiens

800 : couronnement de Charlemagne en tant qu'empereur. Main mise de la papauté sur le pouvoir impérial => mal vécu par les francs.
Charlemagne a toujours gardé une distance avec la papauté. En 813, il couronne lui-même son fils et en 817 Louis Le Pieux couronne lui-même Lothaire.

L'empire carolingien décline au milieu du IXe s. partage de l'héritage de Louis Le Pieux (mort en 840)
843 : partage de Verdun entre Charles Le Chauve, Louis Le Germanique et Lothaire

Charles reçoit le Francie occidental, Lothaire le titre impériale et une bande le territoire allant de Aix La Chapelle à Rome et Louis reçoit le futur royaume d'Allemagne.

en relation

  • Fiche histoire des états européens
    8141 mots | 33 pages
  • Chronologie
    2792 mots | 12 pages
  • chronologie histoire medievale
    13291 mots | 54 pages
  • Histoire du droit
    23992 mots | 96 pages
  • Histoire
    28881 mots | 116 pages
  • Introduction idée européenne
    30841 mots | 124 pages
  • Etude
    5047 mots | 21 pages
  • Histoire des institutions
    37429 mots | 150 pages
  • Histoire des institutions
    37311 mots | 150 pages
  • HISTOIRE
    29199 mots | 117 pages