L'homme est il un être exceptionnel

440 mots 2 pages
Comme nous l’avons précédemment évoqué, l’homme est l’espèce la plus évoluée des êtres vivants. Ce qui en soit fait d’elle une espèce à part en terme d’avancée. Mais si l’homme peut réellement prétendre à être qualifié d’exception, c’est majoritairement du à sa culture : cette dernière recouvre en effet tout ce par quoi l’existence humaine apparaît comme s’élevant au dessus de la pure animalité et à travers elle de la simple nature. En effet, la culture constitue l’essence même de l’homme et lui est propre. Sans pour autant prétendre que l’animal n’en possède aucune, on peut du moins relever l’évidence de celle de l’homme.
Dans un premier temps, il paraît naturel de mettre en lumière le fait que seul l’homme possède le langage, ce qui reconsidère dès lors l’aptitude à penser des autres espèces, de la pensée concrète découlant directement le langage . Ainsi Aristote dans son livre 1 politique rappelle que toutes les espèces possèdent la voix dans le sens où toutes sont capables d’émettre des sons, ce à buts divers mais que l’homme seul maîtrise le langage. Ce langage, outre son utilité à traduire des états tels que la joie, la colère ou la peine, témoigne d’une capacité à considérer les concepts moraux. Il apparaît donc clairement que l’homme par le langage et par cette capacité à distinguer grâce à lui le bien du mal, présente un schéma d’organisation exceptionnel de l’entendement, ce qui par l’absence du langage, n’est pas le cas de l’animal. La pensée elle-même est donc une qualité qui tend à éloigner l’homme de l’animal, l’homme a en effet conscience de ce qu’il est. Prenons l’exemple du miroir, un homme se reconnaitra dans ce reflet ce qui n’est pas le cas d’un animal. Un homme aura conscience de sa situation, de son statut, de sa valeur. C’est ce que Blaise Pascal relèvera ses Pensées ; l’homme est faible, futile mais il pense et sait qu’il l’est ; c’est ce qui fait sa force et son unicité.
Il paraît logique de conclure que la culture et tout ce

en relation

  • Sociologie de l'atout
    23533 mots | 95 pages
  • Droit de l'homme
    897 mots | 4 pages
  • E ROMAN ET SES PERSONNAGES : VISION DE L’HOMME ET DU MONDE
    1756 mots | 8 pages
  • Dissertation
    1831 mots | 8 pages
  • droit des liberte s fondamentales
    32206 mots | 129 pages
  • julmont
    1008 mots | 5 pages
  • L Art Est Il N Cessairement Li La Beaut
    1674 mots | 7 pages
  • Support03
    8388 mots | 34 pages
  • Les revirements de jurisprudence
    2132 mots | 9 pages
  • Les atténuations au principe de juridicité
    8372 mots | 34 pages