L'homme face à la nature

1994 mots 8 pages
Exposé n°3 : L’Homme face à la nature

Les rapports de l’homme et la nature sont fondés sur l’évolution de la technique au fil des âges et depuis quelques décennies l’émergence de l’écologie qui se traduit par une prise de conscience sur les impacts de la technologie sur l’environnement. Les techniques ont façonné notre monde, les technologies l’imprègnent. Il est devenu difficile de distinguer les objets produits par l’activité humaine de ceux qui en sont indépendants. La définition de la nature comme indépendante de notre intervention semble invalidée. C’est d’abord comme nécessaire limitation des effets néfastes de nos techniques qui s’impose l’attitude de respect face à l’égard de notre milieu. Si notre action contrevient à l’équilibre de notre environnement, il faudrait choisir entre l’usage de moyens qui nous sont devenus essentiels et la sauvegarde de la nature. C’est à ce quoi, dans notre majorité nous ne pouvons nous résoudre car nous passer des techniques, ce serait nous prive de leurs avantages. Pourtant, à ne pas leur imposer de limitations, on s’expose au risque de remettre en cause les conditions mêmes de leur exercice, au moins par épuisement des ressources naturelles. Dans quelle mesure décide-t-on de limiter notre pouvoir de transformation du monde ? Inversement, jusqu’où peut-on aller dans la définition d’une valeur de la biosphère ? Sur quels fondements peut-on établir la protection des êtres vivants ? A quelles conditions notre environnement peut-il être compris comme un tout ? Faut-il établir les relations entre les hommes et les êtres naturels en termes de droit ? Cela conduit-il à réviser nos principes d’appréhension de l’incertain, en faisant prévaloir le principe de précaution ? Comment redéfinir nos activités de production de façon à les inscrire dans le cadre d’un développement défini comme durable ? Doit-on finalement en venir à la révision des modalités de mise en œuvre de notre savoir ? Depuis tous temps, la science

en relation

  • De la faiblesse de l'homme face à la nature
    1558 mots | 7 pages
  • Commentaire composé soleils couchants
    2219 mots | 9 pages
  • "La nature" de john stuart mill
    1268 mots | 6 pages
  • Thèrese philosophe
    1688 mots | 7 pages
  • dissertation
    533 mots | 3 pages
  • Dans quelle mesure l'homme occupe t'il une place particulière dans la nature ?
    1554 mots | 7 pages
  • lamartine
    828 mots | 4 pages
  • Idée d'une histoire universelle d'un point de vue cosmopolite de kant
    2402 mots | 10 pages
  • Est-il raisonnable d’avoir peur des progrès techniques ?
    2404 mots | 10 pages
  • Kant
    2013 mots | 9 pages