L'illusion comique

Pages: 5 (1140 mots) Publié le: 13 mai 2013
Plan :
I/ Mise en texte d’un rouage dramatique
a) un monologue habité
b) une tribune politique : duels et peine de mort

II/ L’effet produit par le monologue
a) le registre dramatique dans la comédie
b) b)le lyrisme

Développement
I/ Mise en texte d’un rouage dramatique :
a) un monologue habité
Au théâtre les comédiens doivent capter l’attention des spectateurs grâce à leurs jeux descène (éloquence, gestuelle...) et les auteurs doivent faire de même ainsi, ici, Corneille fait apparaître Clindor avec une voix plurielle : la sienne et celles d’autres personnages.
Ces autres personnages apparaissent grâce à l’évocation de souvenirs notamment : « Isabelle, toi seule, en réveillant ma flamme, / Dissipes ces terreurs et rassures moi âme ! / Aussitôt que je pense à tes divinsattraits, / Je vois évanouir ces infâmes portraits. »
Par la pensée Isabelle st présente sur scène grâce au discours de Clindor. Elle est présente au début (ouverture) et à la fin (fermeture) cf : esthétique baroque avec opposition entre l’amour et la mort.
On retrouve le thème du souvenir au début du monologue : « aimables souvenirs » ainsi ce monologue devient un dialogue entre les souvenirs ducondamné, Isabelle et le bourreau.
Clindor se parle à lui même ce qui l’illustration même du monologue, par exemple : »Hélas que je me flatte et que j’ai d’artifices », « Dont le fatal amour me rend si glorieux » avec l’utilisation de pronoms personnels et réfléchis de la 1ère personne (du singulier).
On peut voir aussi des projections dans l’avenir étrangement rapportées puisqu’elles sontexprimées au présent de l’indicatif : « Je vois de mon trépas le honteux appareil, / j’en ai devant les yeux les funestes ministres ; / On me lit du sénat les mandements sinistres ; / Je sors les fers aux pieds, j’entends déjà le bruit / De l’amas insolent d’un peuple qui me suit ; » ici, Clindor imagine une véritable répétition de son exécution.
A la fin de la scène Clindor s’adresse à un nouveaupersonnage : le geôlier « Mais d’où vient que de nuit on ouvre ma prison ? / Ami, que viens-tu faire ici hors de saison ? »
On en conclut que les interlocuteurs multiples et imaginaires dans un monologue permettent de le rendre vivant et moins artificiel.

b) une tribune politique : le problème des duels et de la peine de mort
En France au XVIIème siècle la peine de mort est déjà un sujet d’actualité: est-elle légale ? dans un cadre religieux peut-on autoriser l’Homme à faire justice lui-même ? (tâche qui devrait revenir à Dieu – société de l’époque très marquée par la religion catholique)
Les nobles se battent en duel pour défendre leur honneur jusqu’au XIXème siècle où cette valeur tombe en désuétude car le nombre de nobles en cesse de diminuer. La pratique des duels faisant chuter lenombre de nobles en France le roi décide de les interdire et de les punir par la peine de mort. Tous ceux qui seront surpris en plein duel se verront condamner de la peine capitale : le roi mène ici une politique de dissuasion. Dans le monologue de Clindor Corneille aborde ces problèmes.
« Il succomba vivant et, mort, il m’assassine » ici nous avons un chiasme ( construction qui s’inverse , iciautour de « et ») qui met en valeur le verbe assassiner en fin de vers. Le chiasme est un figure de style qui se rapporte à l’antithèse. On sait par ailleurs que la mise en valeur d’un terme passe par son placement en fin ou début de vers et à la césure ce qui renforce l’hyperbole du terme « assassine » puisqu’ici cette dénomination est excessive car elle désigne un crime extrême.
« Demain, de moncourage, ils doivent faire un crime, » montre que Clindor se défend contre les accusations : il n’a pas tué Adraste, il rend un jugement féroce et condamne fortement la peine de mort.
Nous avons vu précédemment que l’évocation de son exécution se fait au présent, ainsi la scène paraît presque vivante aux yeux du spectateur, cela la rend pathétique.
« Son nom fait contre moi ce que n’a plus son...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'illusion comique
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique.
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !