L'immigration à new york

Pages: 21 (5209 mots) Publié le: 14 novembre 2010
L’immigration à New York

L'inauguration de la statue de la Liberté en 1886 fit de New York un symbole de la liberté pour des millions d'immigrés en provenance d'Europe. En effet, sur 23 millions d'Européens arrivés aux États-Unis entre 1880 et 1919, 17 millions environ ont débarqué à New York, la plupart y sont restés et s’entassèrent dans les quartiers sud de la ville créant ainsi un « Ghettodes immigrants ».
C’est-ce que nous décrit Jacob Riis dans son livre How the other half lives. Son ouvrage agrémenté de photos marque le début du photojournalisme, approche journalistique usant le support photographique. Ainsi il mit en image les conditions de vie sordides dans les « bidonvilles » de New-York. L’extrait de son livre intitulé le Ghetto des immigrants est un témoignage reflétantl’importance de la population immigrante, et sa répartition géographique au sein des quartiers sud de la ville. Grâce à ces divers écrits et à sa lutte contre la pauvreté à New York, Jacob Riis a influencé les mentalités et les réformes de l’ère progressiste. Lui-même immigré du Danemark ou il naquit en 1847, il immigra aux EU pour trouver du travail. Charpentier de formation c’est finalementcomme journaliste et photographe qu’il se fît connaître.
En cette fin de XIXe siècle, l’Amérique se remet de la guerre de Sécession et la vague migratoire reprend. On l’appela la troisième vague. New York, ville en plein essor industriel est devenu le premier port d’arrivée des migrants d’outre atlantique à la recherche d’une vie meilleure.
Dans cet extrait, l’auteur constate la désertification desautochtones américains dans les quartiers sud de la ville au profit d’une population d’immigrant ou domine les Irlandais face à d’autres nationalités tel que les Italiens, les Juifs russes et polonais et pour finir les Chinois et les Slaves d’Europe Centrale ainsi que leur répartition géographique par groupe ethnique.
De quelle manière le témoignage de Jacob Riis reflète-il ladomination et la restructuration par les immigrants des quartiers sud de New York laissés vacant par les autochtones donnant lieu à une division ethnique des quartiers ?
Nous nous pencherons tout d’abord sur l’immigration à New York en cette fin de XIXe siècle, avant de nous attarder sur l’installation dans la ville de ces nouveaux arrivants.
 
 
 
Immigrer c’est quitter saterre natale, temporairement ou définitivement et s’installer dans un autre pays. Un pays symbolise au mieux cette terre d’accueil et d’asile : les Etats-Unis.
Dès les premières lignes, (l.1 : titre) « le ghetto des immigrants » Jacob Riss évoque l’immigration à travers le terme « immigrant » que l’on retrouve également (l.40) « l’immigrant de bohême » ou bien le terme « étranger » (l.43).Selon John Kennedy dans son livre A nation of immigrants, les Etats-Unis doivent leur seule existence à la seule immigration. Mais les historiens font la distinction entre colons et immigrés, ces derniers désignant ceux arrivés après 1776, c’est à dire avant la signature de la déclaration d’indépendance américaine. De 1820 à 1860, environ 5 millions d'Européens, dont une bonne moitié deBritanniques, immigrèrent aux États-Unis. Dans les quarante années qui suivirent, 14 millions d'immigrants arrivèrent aux États-Unis, dont plus de 5 millions dans la décennie entre 1881 et 1890. Parmi eux, la proportion de Britanniques diminua constamment au profit des Allemands et des Scandinaves, puis, vers la fin du siècle, des Italiens, des Russes (l.22) et des Slaves d'Europe centrale (l.40) «immigrant de Bohême ». Jacob Riss évoque cette marée migratoire au XIXe siècle et prend pour cadre New York (l.5). La ville fut colonisée par les Hollandais en 1614 dans le but d’en faire un comptoir commercial et prit le nom de New York en 1664 à la suite de l’invasion anglaise et en hommage au frère du roi d’Angleterre, le duc d’York. La ville fut capitale des Etats-Unis de 1785 à 1790, mais plus...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • a new york de sidibe
  • A new york
  • Voyage a new york
  • À new york senghor
  • a new york
  • A new york- Senghor
  • Transport à new york
  • L'arrivée a new york

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !