L'ironie

724 mots 3 pages
L’ironie est l’art de persuader quelqu’un ou quelque chose en vue de faire réagir un lecteur, un auditeur ou un interlocuteur. Elle est en outre utilisée dans l’objectif de dénoncer, de critiquer quelque chose ou quelqu’un. Pour cela, le locuteur décrit souvent la réalité avec des termes apparemment valorisants, dans le but de la dévaloriser. L’ironie invite donc le lecteur ou l’auditeur à être actif pendant sa lecture ou son audition, à réfléchir et à choisir une position. Les genres concernés où l'ironie est omniprésente sont :
L’ironie se traduit par plusieurs procédés rhétoriques. Dans ce sens, on note l’antiphrase qui consiste à dire le contraire de ce que l’on veut faire comprendre. La litote, une forme d’atténuation, peut elle aussi être utilisé ironiquement. La prétérition qui consiste à dire ce que l’on ne veut pas dire, l’hyperbole et l’ajout de commentaires décalés, sont aussi utilisés.
Ainsi, l’ironie a une place prédominante dans les textes des Lumières. Notamment utilisée contre l’ignorance, les superstitions et les persécutions, elle joue un véritable rôle pédagogique en ralliant les lecteurs grâce au rire, et en les habituant à se méfier des apparences. Bien plus tard, l’ironie sera utilisée par G. Orwell pour dénoncer le totalitarisme stalinien.
L'ironie est une forme d'expression dans laquelle on se moque de quelqu'un, d'un adversaire ou d'une idée. Elle consiste essentiellement en un écart, un décalage entre ce qui est dit et ce qui est pensé.
C'est une forme argumentative, mais aussi narrative et dramatique. Plusieurs procédés rhétoriques sont couramment employés dans un but ironique: * l'antiphrase, qui consiste à dire le contraire de ce que l'on pense et que l'on veut faire comprendre.
Ex : « Quel courage ! », peut-on dire pour se moquer d'un lâche. * la litote, qui est une figure d'atténuation, peut également être utilisée ironiquement.
Ex : « On ne peut pas dire que la France soit une grande nation en ce qui concerne le

en relation

  • L'ironie
    1964 mots | 8 pages
  • L'ironie
    778 mots | 4 pages
  • L'ironie
    603 mots | 3 pages
  • L'ironie
    1032 mots | 5 pages
  • L'ironie
    795 mots | 4 pages
  • L'ironie
    306 mots | 2 pages
  • L'ironie
    1121 mots | 5 pages
  • L'ironie dans candide
    518 mots | 3 pages
  • Montesquieu l'ironie
    2955 mots | 12 pages
  • L'ironie voltairienne
    451 mots | 2 pages