L'ours au moyen âge

Pages: 7 (1714 mots) Publié le: 7 avril 2011
Comment et pourquoi l'ours, célébré dès l'époque paléolithique, totem des
civilisations celtes, scandinaves, amérindiennes, décliné dans tous les termes en indo-européen, projeté en terme de constellation dans les cieux, fut déchu et remplacé par le lion?

Je vous apporte ces réponses dans une synthèse de documents, dont je cite les références, non pas dans le développement même du texte, pourne pas l'apesantir, mais à la fin.

1.L'ours dans la préhistoire.

Des découvertes récentes, telle la grotte de Chauvet en Ardèche(1994), avec ses peintures d'ours, d'environ 32000ans, la « salle du crâne » avec un crâne d'ours placé sur un piton rocheux, entouré d'une douzaine d'autres crânes, fait penser à un culte de l'ours, un rite dédié à cet animal, par les hommes de Cro-Magnon ou deNéandertal.

Nous pouvons citer aussi la sépulture conjointe d'un homme et d'un ours dans la grotte du Régourdou, la statue d'argile de la grotte de Montespan découverte par Norbert Casteret, représente un ours de 1,1m de long et percé de coups de sagaie. Cet objet remonte à 22000ans et permet
aussi de penser qu'il existait des pratiques rituelles liées au culte de l'ours.

Dautant que lastation verticale de l'ours, son statut de plantigrade aussi, à une perception anthropomorphique de l'ours: L'ours serait un double animal de l'homme, peut-être même , comme chez les lapons, l'ours
est-il un ancêtre de l'homme, intermédiaire entre les hommes et les dieux. Son hibernation(apparentée à la mort) et sa renaissance, lui confère des pouvoirs surnaturels. Il peut franchir de manièreréversible la frontière entre la mort et la vie, entre l'homme et l'animal.

2.L'ours dans l'antiquité.

Pour cette période nous avons tous les élements de culture orale, écrite, artisanale, pour assoir la réalité du culte de l'ours, voir sa déification dans de très nombreux peuples.

Dans cet inventaire de la relation entre l'homme et l'ours, citons la mythologie grecque autour de la déesse Artémis,qui changea le fils de sa servante en ours, qui fut envoyé dans les cieux en constellation par Zeus, pour l'épargner(la Grande Ours et la petite).

Les peuples du nord, eux, revendiquent leur ascendance de l'ours lui-même. En Scandinavie il enlève les jeunes filles et engendrent avec elles de guerriers fondateurs des dynasties dont les rois de Norvège et du Danemark se revendiqueront.

Lecombat contre un ours dans tous les peuples celtes et germaniques correspond à un rite initiatique. Tacite ne parle pas de ce rituel dans son oeuvre consacrée aux peuples germains, achevé au 1er siècle, mais l'historien Ammien Marcellin sénateur romain en 380 raconte comment chez les Goths les jeunes gens doivent affronter et vaincre un ours pour devenir adultes(lire la légende du Skioldus en l'anmille dans une Scandinavie paienne).

Et cette tradition initiatique du combat contre un ours s'est répendue dans l'histoire pour valoriser des personnages, de héros légendaires aussi.
Au moyen âge il ne s'agit plus que d'un rituel obligé et désormais christianisé: citons en vrac tant les Godefroi de Bouillon, qui n'est pas le plus ancien, mais constitue une modélisation chrétienne du culte del'ours. Le dit Godefroi n'a sûrement jamais combattu cet ours, mais ce récit lui permis d'être le chef de la croisade. Puis Roland, Tristan,
Lancelot, Yvain et le roi Arthur lui-même. Tous cherchent à s'investir de la force de l'ours pour s'imposer comme chef.

Mais la culture celte, scandinave, lapone, européenne est beaucoup plus paienne.. Dans les pratiques cultuelles, les guerriers vainqueursboivent le sang de l'ours et mange sa chaire, repas rituel d'essence totémique
qui contribuait à donner au guerrier la force du fauve. Une ancienne version du Landnamabok ou « livre de la coloniation de l'Islande » raconte comment Old se transforma en être indomptable après avoir mangé la chaire de sa proie ursine.

Ainsi, chez les scandinaves, se crée une troupe de guerriers, les «...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le moyen age
  • Le moyen age
  • Moyen Age
  • Le moyen age
  • Moyen age
  • Moyen âge
  • Le moyen age
  • Moyen âge

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !