l'art et le beau

Pages: 23 (5554 mots) Publié le: 26 mai 2014
L’art, la création artistique et le beau.
En annexe, vous trouverez quelques remarques pour compléter le cours et l'illustrer.
Introduction
Il est difficile de définir l’œuvre d’art. En effet, la diversité des œuvres, de leurs fonctions éventuelles dans la société (religieuse, propagande, politique, etc.), des intentions de leurs auteurs, de leurs matériaux, de leur style fait qu’on ne disposepas de critères objectifs universels évidents pour juger qu’une œuvre est artistique. Même les effets produits par ces œuvres sont très divers. Ces effets à partir desquels on tend à juger une œuvre d’art ne sont d’ailleurs pas exclusifs de l’art : ce peut être l’émotion suscitée par une œuvre qualifiée de romantique, ce peut être la réflexion à laquelle invite l’art conceptuel.
Par ailleurs,l’autonomie de l’art par rapport à d’autres formes de production comme l’artisanat est récente mais aussi mise ne question dans le design et son rôle dans l'économie et dans l'incitation à la consommation.
Pourtant l’art ne semble pas pouvoir se réduire à une simple technique que pourtant il suppose, ni même à une simple habileté que l’artiste partage avec l’artisan.
Enfin les goûts en matière d’artsont très divers et la sensibilité esthétique nécessite parfois une éducation soit à des courants artistiques, soit à se débarrasser de préjugés en matière esthétique, soit à une certaine culture pour pouvoir comprendre le sens de certaines œuvres ou du moins en apprécier toute la richesse.
Alors, qu’est-ce qui distingue la production simplement technique de la production artistique ? Qu’est-cequi distingue une œuvre d’art d’un chef d’œuvre ? Quel est l'intérêt d'une telle distinction et en quoi remt-elle en cause la notion même d'art ? Sur quoi se fonde le jugement esthétique ou jugement de goût ?
I. Art et technique.
1. Au-delà de l’utilité.
Dans la production artisanale, le produit a toujours une fonction utilitaire que toutes les œuvres d’artne possèdent pas, du moins depuis quelques siècles. Pourtant beaucoup d’œuvres d’art ont été créées dans un but utilitaire. Par exemple, les totems africains, les peintures de l’Egypte antique, les chants destinés à transmettre des messages religieux ou à supporter une prière avaient une fonction religieuse ou sociale et ont été créés dans ce but. Certes à travers ces œuvres leurs auteurss’efforçaient de dépasser cette fonction simplement utilitaire, profitaient des commandes qu’on leur faisait pour manifester leurs qualités à travers ces œuvres. Alors quels critères permettent de distinguer une œuvre artisanale et une œuvre d’art ?
2. La nécessité technique de règles de production et la nécessité artistique de dépasser ces règles : savoir-faire, habileté et originalité.
On peut remarquerque la production d’un objet utilitaire dans l’artisanat répond à un besoin précis de sorte que l’objet doit obéir à une sorte de cahier des charges qui commandent dans sa réalisation l’accomplissement de règles précises dont la définition préexiste à leur réalisation. Comme le fait remarquer Alain, l’objet artisanal, répondant à des besoins précisément identifiables, le projet de la productionartisanale préexiste avec précision à sa réalisation et dicte à l’artisan les règles de la production. Au contraire, si l’artiste a un projet (il travaille parfois et, jadis, souvent à la commande), ce projet qui impose un certain nombre de prescriptions à l’artiste ne permet pas néanmoins de présumer du résultat final de sorte que le projet se définit à mesure que l’artiste réalise son œuvre et mêmen’apparaît complètement qu’une fois l’œuvre achevée.
C’est pourquoi l’art ne se résume à l’application technique ou scolaire de règles de production, règles techniques pourtant nécessaires à toute production. Si l’artisanat se distingue de la production industrielle par l’habileté requise de l’artisan, cette habileté ne suffit pas non plus à la production artistique. Si le besoin dicte à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'art et le beau
  • L'art et le beau
  • L'art et le beau
  • L'art pour l'art est-il beau, mais l'art pour le progrès est-il plus beau encore ?
  • L'art pour l'art est-il beau, mais l'art pour le progrès est-il plus beau encore ?
  • Dissert l'art beau
  • Qu'est ce que l'art sans le beau ?
  • Le Beau est-il la fin de l'art ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !