l'enseignement/apprentissage de la lecture

Pages: 13 (3050 mots) Publié le: 13 janvier 2015
THEME : L’enseignement / apprentissage de la lecture en 3°AP, 4°AP et en 5°AP.

INTRODUCTION :
Des quatre (04) composantes de la compétence communicative (l'oral - réception, l'oral - production, l'écrit - réception, l'écrit - production), c'est l'écrit – réception qui constitue le pivot de l'édifice. La lecture est la clé de tout dans le domaine scolaire comme dans le domainede la vie courante.
L'enseignement de la lecture conditionne l'enseignement des autres disciplines. La lecture en tant qu'activité de langue est envisagée comme un moment primordial dans le déroulement d'une unité didactique ou d'une séquence dans un projet. Elle est constamment mise en rapport avec les autres activités de langue : non seulement elle leur fournit le thème et lesnotions linguistiques à exploiter mais aussi elle assure le passage (le transition) du code oral au code écrit.
Dans la vie courante, la lecture a une fonction sociale .C'est une lecture instrumentale qui sert non seulement comme moyen d'accès à l'information (s'informer) mais aussi comme moyen d'élargir ses connaissances, ses idées, d'enrichir son vocabulaire, de se documenter et dese cultiver (ouverture sur d'autres cultures et sur d'autres civilisations).

I – GENERALITES :
1- Définitions : Que signifie apprendre à lire ?
1.1 – Dictionnaire de didactique des langues :
(D.D.L. – 1976, Robert GALISSON et Daniel COSTE).
a)- Action d'émettre à haute voix un énoncéécrit.
b)- Action d'identifier les lettres et de les assembler pour comprendre le lien entre ce qui est écrit et ce qui est dit.
c)- Action de parcourir des yeux ce qui est écrit pour prendre connaissance du contenu.
1.2 – Sur le plan pédagogique :
L'acte de lire est un phénomènecomplexe qui exige deux opérations simultanées :
a)- Une opération physiologique : faisant appel à la vue et à la voix.
- La vue (les yeux) : pour identifier et assembler les signes écrits (lettres, syllabes, mots, énoncés).
- La voix (la phonation) : pour traduire les signes écrits en signes vocaux.b)- Une opération intellectuelle : faisant appel à la réflexion (l'esprit) pour passer des signes écrits et / ou vocaux à leur signification exprimée (le décodage du message).
Ces deux opérations (déchiffrement / déchiffrage) doivent être systématiquement liées. Dès le départ, la lecture doit être intelligente. Certes, du point de vueméthodologique, on a parfois tendance à segmenter ces deux opérations dans le temps mais on risque de bloquer l'apprenant au stade du déchiffrement. Apprendre à lire c'est apprendre à comprendre des textes écrits (la réception de l'écrit / la compréhension écrite).

2- Les différents types de lectures :

2.1- La lecture–exercice :
Il s‘agit d’un momentd’apprentissage systématique des mécanismes de la lecture orale pour parvenir à une lecture correcte, courante et expressive.
- Une lecture correcte en respectant :
• La correspondance correcte graphie / phonie,
• L’articulation,
• La prononciation,
• Les liaisons (à mettre ou à omettre) et les enchaînements (exemples : « il y a »,« il a eu un accident »).
- Une lecture courante en respectant :
• La ponctuation (les différentes pauses),
• Les groupes de souffle,
• Le débit (rythme normal = 120 mots / minute).

- Une lecture expressive en respectant :
• L’intonation (exemples : ton interrogatif, exclamatif, ironique, moqueur, …)...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • DÉBATS DANS L'ENSEIGNEMENT-APPRENTISSAGE DE LA GRAMMAIRE
  • Apprentissage de la lecture
  • Apprentissage de la lecture
  • La grammaire dans l'enseignement et apprentissage d'une langue
  • Apprentissage de la lecture et de l'écriture
  • Apprentissage de la lecture et rôle de l'image
  • Apprentissage de la lecture à la réunion
  • Fiche de lecture l'enseignement chaliès et bertone

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !