L'historien et les mémoires

Pages: 11 (2726 mots) Publié le: 2 janvier 2015
L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France


La Seconde Guerre mondiale a constitué un temps d'épreuves pour la France, (doc. 1 p.61) un traumatisme considérable, elle a rompu l’unité de la nation et divisé les Français :
- Certains Français ont accepté la collaboration avec l'Allemagne, voire même ont participé à la politique génocidaire des nazis…
- …alors qued’autres Français ont combattu pour les valeurs de liberté et de démocratie 

La mémoire de cette époque troublée est complexe.

L’histoire est une science humaine et sociale qui travaille à partir de sources diverses qui font l’objet d’un travail critique. Le travail des historiens est déterminé par une volonté d’objectivité et il relève d’un processus de vérité même si celle-ci est provisoire,relative aux sources, aux temps et à la posture de l’historien.

Les mémoires se construisent autour des différents groupes (résistants, déportés, droite vichyssoise…) , donc elles sont multiples et dépendent fondamentalement de la subjectivité des souvenirs, c'est-à-dire d’un rapport affectif aux évènements passés. Elles sont donc parfois frappées d’amnésie.

L’historien s’intéresse auxmémoires pour mieux comprendre comment s'organisent ces mémoires, tant individuelles que collectives, et quelles représentations un groupe se fait de son passé.


Problématiques :
→ Comment ont évolué les mémoires de la Seconde Guerre mondiale depuis 1945 ?
→ Comment les historiens ont-ils fait de ces mémoires des objets d’histoire ?









I. Le temps des mémoires plurielles etdésunies (de 1945 aux années 1970)

1) le mythe d’une France unanimement résistante

a) « Vichy nul et non avenu » (de G.)

Une période refoulée

En 1945, la plupart des Français souhaite oublier les difficultés liées à l'Occupation.
Après la période d'épuration (10 000 morts) = 1 fois les principaux responsables condamnés, la question de la mémoire et des responsabilités est remplacée parl'urgence de la reconstruction :
Reconstruire le consensus républicain
Reconstruire la puissance française

C’est le rôle du gal de G. qui est au pouvoir jusqu'en 1946 puis à nouveau à partir de 1958, et dont l'influence reste prépondérante, il donne une lecture de la guerre qui est admise par la plupart des partis de la droite et du centre. Selon cette lecture, le régime de Vichy est uneparenthèse dans l'histoire de la République. La France libre a combattu du côté des Alliés et contribué, avec la Résistance intérieure, à la libération du pays.
= soir libération de Paris, refuse symboliquement proclamer le rétablissement de la République au balcon de l’Hôtel de ville de Paris
= ordonnance 9 aout 44 : «  la forme du gouvernement de la France est et demeure la République. En droitcelle-ci n’a pas cessé d’exister… »

→ oublier la défaite et le régime de Vichy

b) La mémoire résistante

S’élabore alors, le mythe d’une France majoritairement engagée dans la résistance = ce que les historiens appelleront (Henry Rousso) le consensus résistancialiste (doc 3 p. 69).
Communistes et Gaullistes, les 2 mémoires dominantes et concurrentes

• La France combattante : une lecturegaulliste de la guerre ou la mémoire gaulliste
Des lieux de mémoire officiels sont constitués : Au mont Valérien, un imposant mémorial est édifié en 1960 pour commémorer les otages qui y furent fusillés (doc 1 p. 68).

Glorification culmine en 1964 lors de la cérémonie organisée pour le transfert des cendres de J. Moulin au Panthéon → éloge funèbre d’A. Malraux (doc 1p. 65) → exalte le rôleunificateur du gal de G. http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/seconde-guerre-mondiale/video/I00013183/hommage-d-andre-malraux-a-jean-moulin-entre-ici.fr.html

→ incarne la résistance, incarne la France → la résistance, c’est la France
+ même année création du concours national de la résistance et de la déportation

• La construction d'une mémoire communiste 
Contre cette mémoire...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'historien et les mémoires
  • mémoire suffit-elle à l'historien?
  • L'historien et les mémoires de la guerre
  • L'historien et les mémoires de la guerre d'Algérie
  • Dissertation mémoire de l'historien
  • l'historien et les mémoire de la guerre d'Algérie
  • Exposé sur l'historien et les mémoires
  • L'historien et les mémoires de la guerre d'Algérie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !