Correspondance

par

Table des matières

Résumé

De toutes les grandes histoires d'amour auxquelles la littérature nous a donné accès, celle d'Abélard et Héloïse est certainement la plus juste – et pour cause : les deux amants ont réellement existé. Si l'authenticité de leur correspondance pendant longtemps a fait polémique auprès des chercheurs, les historiens aujourd'hui s'accordent à dire que cette échange de lettres entre Pierre Abélard, philosophe, musicien et théologien français, et sa bien-aimée, a réellement eu lieu. Ainsi, en plus d'être un monument de la littérature, les Lettres d'Abélard et d'Héloïse, initialement rédigées en un latin tardif obscur mais très dense, font office de document historique passionnant, notamment sur l'état de la langue à l’époque.

 

            Lettre I – Abélard à un ami

            Abélard dirige, au moment où il écrit cette lettre, le monastère breton de Saint-Gildas. Il entreprend, en écrivant à cet ami anonyme, de faire le récit complet de sa vie, de son enfance jusqu'au moment où il prend la plume pour écrire à cet ami. S'il passe sous silence des détails autobiographiques qui nous sont par ailleurs parvenus, il n'en reste pas moins qu'il dresse ici un tableau détaillé des réflexions et sentiments qui ont déterminé ses choix et ses oeuvres, des malheurs qu'on lui a fait subir, de la passion virulente de ses ennemis qu'à cette occasion il condamne. Cette lettre est pour Abélard un exutoire : il s'y libère de ce qui le hante pour mieux vivre au présent.

 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Correspondance