Doggy Bag, saison 1

par

Résumé

Doggy bag est une série de romans construite autour de plusieurs saisons à la manière des séries télévisées. La première saison a été publiée en 2007.

 

Béa est une jeune trentenaire célibataire qui collectionne les aventures d’un soir. Hier soir encore, l’une d’elles s’est avérée décevante. Elle part travailler comme secrétaire dans la concession automobile Mercedes-Benz où elle retrouve Marc, le patron. Celui-ci est dans son bureau lorsqu’une femme y fait irruption.

David Sollens, le frère de Marc, sort discrètement de la maison de sa maîtresse Josianne pour ne pas croiser ses enfants. Il rentre chez lui, où son frère et sa mère ne sont toujours pas réveillés, puis part faire un jogging. En rentrant il croise son frère Marc qui se comporte comme à chaque fois « comme s’il était l’aîné », alors qu’il est plus jeune d’une année.

Irène et ses deux fils, Marc et David, sont à table lorsque Marc annonce qu’« Édith est revenue ». La mère est sous le choc et Victor, le père, qui rentre et apprend la nouvelle un peu plus tard, demande à Irène de ne pas s’en mêler.

Les frères sont pris d’insomnie et, se retrouvant au salon, finissent pas discuter du retour d’Édith – décision qu’il trouve « gonflée » de sa part. Ils parlent d’une erreur qu’ils ont faite avec elle, et Marc demande à son frère : « Après vingt ans elle te fait toujours peur ? ».

On retrouve ensuite Édith qui s’est installée chez sa fille Sonia. La relation entre elles n’est pas au beau fixe mais la mère souhaite qu’elle s’arrange. Sonia demande : « Alors ça s’est passé comment ? », et l’interroge sur ce « qu’ils » en ont dit (sans qu’on sache de quoi il est question), mais Édith préfère ne pas mêler sa fille à cette histoire. Elle la dépose à sa faculté et part faire une course.

On comprend que la femme qui a fait irruption dans le bureau de Marc n’était autre qu’Édith. On la retrouve de nouveau dans le bureau de Marc, mais cette fois, David aussi est présent et Sonia l’accompagne. Sonia cherche à acheter une voiture et David et elle sortent pour aller en voir quelques-unes quand un léger tremblement de terre se fait sentir. Cela semble s’être calmé lorsque le bureau de Marc s’effondre. Marc et Édith se trouvaient à l’intérieur.

Irène apprend l’accident et part à l’hôpital rendre visite à son fils. Il va bien malgré sa minerve mais elle est bouleversée et ne croit pas au hasard : elle attribue ce malheureux accident au retour d’Édith. Elle prend des médicaments et boit un peu d’alcool en cachette pour se calmer, comme à son habitude. À l’hôpital elle rencontre Sonia sans savoir quoi lui dire. La jeune fille, de son côté, reste méfiante.

Sonia et Joël, son petit ami, se rendent à la concession automobile des deux frères. David lui donne une voiture et part déjeuner chez son ami Roberto.

David se trouve ensuite chez Josianne et parle du retour d’Édith avec elle. Il lui dit : « Imagine qu’un type te donne rendez-vous dans vingt ans et qu’il réapparaisse au bout de vingt ans, jour pour jour ». Ils sont interrompus par l’ex-mari de Josianne qui jette une souris morte contre sa fenêtre. Elle se dit effrayée par son comportement depuis sa sortie du coma.

David rentre chez lui au petit matin, sa mère est déjà levée et boit un café additionné de vermouth. Il prend ensuite la direction du garage avec son frère et se fait arrêter pour avoir utilisé son portable au volant.

Édith et Marc sont dans la chambre d’hôpital lorsque Josianne, qui est infirmière, vient apporter des médicaments. Lorsqu’elle se retourne ils sont en train de s’embrasser, alors que quelques minutes plus tôt, Marc assurait que son frère et lui ne se battraient plus pour elle. Édith regrette ce geste et cherche à s’enfuir de l’hôpital lorsque par chance elle tombe sur son amie Catherine Da Silva. Elle l’aide à s’habiller et montre à son amie une photo qu’elle a retrouvée. On y voit Marc, David, et les deux amies vingt ans plus tôt.

David est débordé au garage. Il déjeune en face chez son ami Roberto qui dit à propos d’Édith : « elle va encore foutre la merde, j’imagine ».

David est patraque lorsque Sonia arrive au garage pour payer sa voiture. Elle le questionne au sujet de sa mère, veut savoir lequel des deux frères elle préférait, mais David, malade, interrompt la discussion. Il va aux toilettes pour se faire vomir, visiblement tourmenté par cette histoire.

Marc veut faire un procès à la mairie (qui creusait des galeries souterraines sous son bureau) au sujet de l’accident, ce que son père Victor désapprouve totalement. Lui qui travaille dans le milieu de la Bourse et qui vit seul dans une résidence de luxe reproche à son fils d’être comme sa mère. Mais Marc, de retour au garage, relogé dans le bureau de son frère, est bien décidé à ne pas se laisser faire.

Béa de son côté est prise d’affection pour ses patrons, et lorsqu’Édith téléphone, elle assure ne pas pouvoir déranger les deux frères dans leur travail. Marc et David partent faire un tour avec une nouvelle voiture lorsque Marc apprend à David qu’il a embrassé Édith. Il se font une nouvelle fois arrêter par la police, et Marc, excédé, de retour au garage, retire sa minerve avec l’aide de Béa qui lui fait un massage sans qu’il s’y oppose.

Marc part voir Édith en cachette. Elle refuse dans un premier temps de coucher avec lui puis finit par céder. Elle appelle ensuite David et estime qu’ils devraient se voir.

Sonia rentre chez elle et y trouve sa mère avec une poche de glace sur la tête. Joël tambourine à la porte, Sonia se cache et charge sa mère de lui dire de s’en aller, ce qu’elle fait. Mais le garçon fait le tour de la maison et se bat dans le jardin avec la fille. Édith finit par casser une potiche sur la tête du garçon pour libérer sa fille.

La voiture de David est vandalisée par le mari de Josianne, qui se déplace en fauteuil roulant. Ses enfants sont réveillés et David se retrouve alors avec eux. Mais plus tard il assure à sa maîtresse : « je ne suis pas encore prêt à les emmener en week-end ». Mais celle-ci ne perd pas espoir d’arriver un jour à lui passer la bague au doigt.

En arrivant au garage avec la Porsche dans cet état, David s’attendait à être réprimandé par son frère. Curieusement celui-ci ne dit rien et avait même un étrange air joyeux tout au long de la journée.

Irène apprend à ses fils qu’Édith a été internée dans un hôpital psychiatrique quinze ans auparavant. Marc était au courant et David s’en étonne. Le premier avoue s’être renseigné sur ce qu’elle devenait ; c’est alors l’occasion de parler de leurs caractères si différents. Marc a attendu Édith contrairement à David qui a eu de nombreuses aventures dit-il. Irène sort de sa chambre ivre et Marc insiste auprès de son frère pour qu’il dise à leur mère qu’ils ne recommenceront pas comme la dernière fois. David le lui assure et se souvient de ce jour où il a frappé Marc.

Catherine Da Silva et Marc boivent un verre ensemble. On apprend qu’ils sont amants et que Catherine va regretter qu’ils ne le soient plus, mais pas que pour le sexe, visiblement. Elle est décrite comme une garce à la tête d’un magazine nommé City.

Catherine et Édith discutent d’un reportage à faire paraître dans le magazine lorsque la première demande à son amie : « qu’est-ce qui te fait croire que tu t’en sortiras mieux aujourd’hui ? » à propos des deux frères, mais elle ne répond rien. Catherine conduit ensuite sa mère chez David pour acheter une voiture, et elle appelle Édith pour la prévenir qu’il risque d’être en retard à leur rendez-vous. Elle traverse la rue pour aller attendre chez Roberto qu’elle connaît bien. Tous les deux regrettent d’être encore mêlés à cette histoire.

Sonia et Joël se retrouvent à nouveau ensemble. Le jeune homme est excédé car son amie ne veut pas qu’ils aient de relations sexuelles. Elle dit avoir été traumatisée par sa première expérience et lui demande d’être indulgent tout en sachant qu’il ne le sera pas éternellement. Elle ne comprend pas ce manque de désir et le peu de plaisir qu’elle éprouve lors de leurs caresses alors qu’avec son dentiste il en est tout autrement.

David et Édith se rencontrent pour discuter mais cela ne se passe pas bien. Il n’encaisse pas aussi bien que son frère le retour de leur amie. La discussion est tendue et David demande à Édith si son mari ne trouve rien à redire à cette histoire. Elle dit lui avoir déjà suffisamment donné, vingt ans de sa vie plus précisément. Plus tard Édith raconte ce fiasco à Catherine. Elles vont boire un verre puis Catherine emmène Édith devant la maison de Josianne pour lui montrer « ce qu’il lui faut » en parlant de David.

David et Josianne sont dans la salle de bains. Josianne est légèrement blessée après une altercation entre elle, son amant et Robert, le mari. Ils reparlent encore une fois d’Édith. Josianne ne désespère pas d’arriver à avoir David entièrement pour elle. Et ce soir-là justement il lui propose de l’emmener en weekend avec les enfants. Puis il ouvre la porte du garage de Josianne dans lequel ils ont ligoté Robert. David le met dans sa voiture et l’emmène faire un tour.

Les deux frères se retrouvent dans le garage. David demande à emprunter un break et Marc lui rétorque, sur le ton de la plaisanterie : « Quel genre de cœur vas-tu encore briser, cette fois ? Celui d’une brave mère de famille ? ». David ne répond pas.

Marc essaie de vendre un lot de voitures à un client. Il lui présente de jolies filles pour que cela joue en sa faveur et il repense que lui, depuis vingt ans, couche avec des prostituées. Il ne sait pas comment Édith va le prendre quand elle le saura, si elle est prête à l’accepter. Au petit matin il se réveille entre deux filles à moitié nues et il s’avère qu’il est en fait chez Catherine avec qui il a de nouveau eu des relations sexuelles. Catherine connaît l’homme qu’il est vraiment, elle connaît cette partie plus sombre de sa personne, mais il ne veut pas qu’elle la révèle à Édith.

Irène va voir le père Joffrey qui connaît bien ses malheurs. Elle lui demande si une mère ne doit pas tout tenter pour protéger sa famille. Il répond que oui mais qu’elle ne doit rien faire de violent. Irène, qui a déjà beaucoup souffert, est décidée à ne pas laisser Édith lui fait revivre son calvaire.

On retrouve Béa après une aventure d’une nuit malheureuse. En annonçant à son amant qu’il ne pourrait finalement pas avoir la Porsche qui lui était promise, celui-ci, fou de colère, s’est mis à la frapper. Elle part donc en toute hâte se réfugier chez sa sœur qui habite non loin de leur lieu de rendez-vous. Sa sœur, une femme mariée et bien rangée, se désespère face au comportement de Béa. Mais Béa lui reproche à son tour sa vie lisse et triste.

De retour au bureau c’est Marc qui examine Béa et sa blessure. Elle est folle amoureuse de lui mais lui ne lui prête pas plus d’attention que ça. Il est stupéfait d’apprendre que son employée couche avec les clients, ce qui ne manque pas d’embarrasser la secrétaire. Soudain, un camion de la mairie débarque avec de somptueux palmiers, un cadeau en dédommagement du malheureux accident. Mais Marc les fait renvoyer, bien décidé à faire un procès à la mairie. Le maire, face à ce refus, demande à sa secrétaire de convoquer le père de Marc pour traiter directement avec lui.

Édith et Catherine se retrouvent pour boire un verre. Édith apprend à son amie non seulement qu’elle a eu des relations sexuelles quelquefois avec Marc mais que sa fille couche avec son dentiste. David et Roberto les rejoignent et durant la soirée Édith embrasse un inconnu devant David. Celui-ci sort du bar ivre et dit à Édith : « tu es la plus belle foutue garce que j’ai jamais rencontrée ». Elle est bouleversée par ces paroles et par le fait de voir qu’entre elle et lui les chances que ça marche s’amenuisent.

David part en weekend avec Josianne et ses enfants, et alors qu’ils laissent les enfants se baigner seuls pour pouvoir avoir un rapport sexuel, le fils de Josianne se noie. Robert, le mari, accuse David de lui avoir volé sa femme et d’avoir tué son fils.

Pendant ce temps, la relation entre Marc et Édith est de plus en plus sérieuse, même si elle le trouve trop pressant. Elle aurait voulu pouvoir choisir sereinement un des deux frères mais elle se rend compte que c’est impossible. Marc est peut être le bon pense-t-elle. Sonia rentre à la maison et ne semble pas dérangée par la présence de Marc. Joël, son petit ami, confie à Édith qu’il la trouve « bien roulée ».

Vincent, l’avocat qui représente les deux frères face à la mairie, les met en garde contre les jours difficiles qui les attendent s’ils persistent dans leur action. Mais ceux-ci sont déterminés et l’avocat est ravi de mener ce combat. Il ne mentionne d’ailleurs pas que leur père est venu le trouver.

Les deux frères rentrent chez eux ; David est toujours abattu par le terrible accident qui s’est produit lors du weekend avec Josianne. Ils sont avec leur mère quand en se disputant avec David elle bascule par-dessus la barrière de la terrasse. Elle n’a heureusement que de simples contusions mais Victor s’est quand même déplacé pour venir la voir. Il semble regretter leur mariage mais il sait qu’elle ne lui pardonnera pas d’être parti. Il rejoint ses fils et entame avec eux une discussion musclée à propos de leur plainte contre la mairie. Il dit avoir des amis à la mairie et s’ils persistent à vouloir les attaquer en justice, la famille risque de se déchirer car il devra bien choisir son camp, lui qui est si peu proche de ses fils.

Chez Josianne un policier vient constater les dégâts causés par son ex-mari. Celui-ci a en effet pénétré chez elle et saccagé entièrement la maison.

Le garage tourne à plein régime. Béa a un faible pour David, surtout depuis qu’il a cet air abattu à cause de l’accident, mais c’est de Marc dont elle est vraiment amoureuse. Un jour son cœur est brisé lorsqu’elle surprend Marc et Édith dans leurs ébats.

Sonia de son côté est avec Joël et des amis. Elle ne se sent pas à sa place, pense à son dentiste, mais lorsqu’elle lui téléphone à deux heures du matin, il lui raccroche au nez.

Irène débarque chez Édith. Elle lui demande pourquoi elle est revenue et ce qu’elle compte obtenir après la tragique histoire qui s’est déroulée vingt ans plus tôt et qui a conduit ses fils à l’hôpital. C’est une véritable scène de ménage qui se déroule entre les deux femmes et Édith reproche à son tour à Irène de n’avoir jamais pris des nouvelles de sa petite-fille. Sonia est donc la fille d’un des deux frères mais elle ne sait pas lequel.

Marc informe David du fait qu’Édith et lui ont une relation de plus en plus sérieuse, et David n’y voit pas d’inconvénient. Il est toujours préoccupé par son histoire avec Josianne. Ils ont, de plus, un autre problème à gérer. Ils voulaient, en effet, agrandir leur garage en achetant plus de terrain, mais la mairie le leur a refusé en guise de punition. Le soir, ils sont avec Béa au garage, ils boivent un verre d’alcool et Béa fait un léger malaise. Les frères ne veulent pas la laisser conduire pour se rendre chez sa sœur Martine qui a réclamé son assistance. Son mari est en effet enfermé dans la salle de bains et elle a beau hurler, tambouriner à la porte, il ne répond pas. Elle a peur qu’il ait fait une mauvaise chute ou une crise cardiaque. Béa, David et Marc arrivent donc pour l’assister et les deux frères décident de défoncer la porte. Ils trouvent le mari avec des écouteurs sur les oreilles qui, en sortant de la salle de bains, gratifie Martine d’un « Fous-moi la paix, putain de connasse ».

En partant, David dit à Marc qu’il a remarqué l’intérêt que Martine semblait lui porter, mais Marc assure que maintenant qu’il est avec Édith, il sera sérieux. Ils ont trop bu et conduisent doucement lorsqu’ils se font arrêter par la police.

Joël découvre deux préservatifs dans le sac de Sonia et devient méfiant, étant donné qu’elle refuse toujours d’avoir des rapports sexuels avec lui. Elle lui a fait croire qu’ils appartenaient à sa mère. Le dentiste de Sonia, son amant, l’a quittée.

Un jour, Irène fonce avec sa voiture dans celle d’Édith. Par chance les deux femmes n’ont rien mais les fils et l’ex-mari d’Irène décident qu’il vaudrait mieux qu’elle ne reste plus sans surveillance au cas où elle tenterait de recommencer. Ils pensent à Josianne pour la garder, d’autant plus qu’elle ne travaille plus depuis l’accident. Seule Édith ne semble pas trop faire de cas de cette histoire. Elle essaie qui plus est de se rapprocher de sa fille Sonia, qui finit par lui parler de son dentiste et du fait qu’il l’a quittée.

Josianne et sa fille viennent s’installer chez les deux frères pour qu’elle puisse s’occuper d’Irène jour et nuit. Le docteur lui donne ses recommandations concernant les médicaments puis vient le moment où David et elle se demandent si elle va dormir avec lui. Elle répond qu’elle est ici en qualité d’infirmière mais le soir venu, elle se laisse aller dans ses bras.

Josianne s’occupe à merveille d’Irène mais David se désespère de voir que la nuit venue elle ne le rejoint plus dans son lit. Ils n’ont plus de relations sexuelles, David en parle même à son docteur pour essayer de trouver une solution. Irène de son côté voit en Josianne une « envoyée du Ciel » propre à éloigner son fils d’Édith, et elle cherche à les réconcilier.

Marc est heureux mais trop heureux à son goût. Il aurait aimé remporter la victoire « Édith » avec plus de mérite. Tout a été trop facile. Il est agacé également par le comportement de Josianne envers son frère.

Sonia entretient des relations difficiles avec Édith malgré leur récent rapprochement. Elle n’a pas apprécié que sa mère parle du dentiste à Marc et que celui-ci se renseigne sur lui par la suite. Joël, de son côté, est parti frapper le dentiste lorsqu’il a appris sa relation avec Sonia.

La situation de David avec Josianne ne s’arrange pas. Elle est toujours aussi froide et il est toujours aussi désespéré. Il commence à ressentir un léger pincement au cœur lorsqu’il pense que Marc et Édith sont ensemble.

Sonia est dévastée par sa malheureuse histoire avec le dentiste. À l’occasion d’une soirée étudiante, elle ingurgite des cocktails en tous genres et couche avec un inconnu.

Irène et Victor se rapprochent. Ils dînent en tête-à-tête et la soirée qui avait pourtant bien commencé devient plus tendue lorsque la conversation s’oriente vers le sujet « Édith ». Victor apprend de la bouche de son ex-femme qu’il est grand-père. Il n’en dort pas de la nuit.

Les deux frères et leur avocat vont s’engager dans une bataille qui s’annonce féroce contre la mairie. Catherine leur consacre un reportage dans son magazine et ils se réunissent avec Édith pour en discuter. Catherine, en fausse bonne amie, est triste de voir que le dîner se déroule sans accroc entre Édith et les deux frères. Elle court se faire consoler chez Irène où elle rencontre Josianne à qui elle conseille fortement de s’en aller loin d’ici avec David et sa fille. Plus tard, Irène explique à Josianne que Catherine non plus n’a pas été épargnée dans cette histoire d’amour ravageuse qui a fait tant de dommages collatéraux. Irène est ravie d’apprendre que son fils et elle ont de nouveau des relations sexuelles, mais en pensant à sa propre vie, elle a le sentiment d’être passée à côté de quelque chose sur le plan sexuel, elle qui n’a connu pour amant que son mari.

Victor est obsédé par Sonia depuis qu’il sait qu’elle est sa petite-fille. Il la suit partout en l’observant à distance avec des jumelles, jusqu’au jour où il se fait arrêter par des vigiles sur le campus. Sonia le remarque et une fois libéré, Victor lui annonce qu’il est son grand-père et que son vrai père est en fait un de ses deux fils. Elle part aussitôt rejoindre celui qu’elle croyait être son vrai père. Victor se rend chez Irène et lui apprend la nouvelle : Sonia sait. Irène est en colère, elle qui a gardé ce secret pendant tant d’années.

Édith est inquiète car Sonia n’est pas rentrée de la nuit. Elle travaille chez City avec Catherine quand Irène débarque et lui apprend ce qu’a fait Victor.

Marc revient de chez Édith. Il l’aime et compte l’épouser rapidement. Il en fait part à David mais il sent toujours cette légère pointe d’insatisfaction en lui. Il propose à Josianne de dîner tous les quatre avec David et Édith. Josianne est enthousiaste, elle semble avoir surmonté les blocages dont elle souffrait vis-à-vis de David depuis la perte de son enfant. Irène observe ses deux fils en sachant les heures pénibles qui se profilent à l’horizon.

Édith, Catherine, Irène et maintenant Victor sont dans le bureau de Catherine. En apprenant la disparition de Sonia et en comprenant qu’il en est le responsable, Victor fait une crise cardiaque. Édith essaie de joindre Paul, son ex-mari, pour avoir des nouvelles de Sonia, sans succès. Il faut maintenant qu’elle joigne Marc et qu’elle lui révèle ce secret.

Marc et David sont prévenus de la crise cardiaque de leur père et se rendent à l’hôpital. Édith confie ensuite à Marc que sa fille s’est échappée chez celui qu’elle pense être son père sans en préciser la raison, et tous deux partent à sa recherche. Au milieu du trajet elle finit par lui apprendre qu’il est potentiellement le père de Sonia. Il est un peu secoué mais le prend plutôt bien ; il demande même Édith en mariage. Ses sentiments sont partagés.

Paul a récupéré Sonia mais se montre pressé de s’en débarrasser. Il ne se sent plus très proche d’elle depuis qu’elle a douze ans, d’autant plus qu’il doit s’occuper de sa nouvelle petite amie de dix-huit ans.

David et Josianne rentrent après avoir donné une leçon à Robert, le mari de celle-ci. Irène s’impatiente elle veut avoir une conversation privée avec Josianne. Elle lui dit que c’est le moment de révéler quelque chose à David. Plus tard Josianne annonce à David qu’elle est enceinte. En réalité, elle devance un peu les événements, sur les conseils d’Irène qui tente toujours de l’éloigner d’Édith.

Marc et Édith arrivent au moment où Sonia a mis le feu à la remise de Paul où elle se trouve coincée. Marc la sauve des flammes et le tome se termine sur cette phrase : « Et Marc se disait que sauver la vie de sa fille le jour où ils se rencontraient était un bon début ».

 

Ainsi se termine la première saison des aventures de Marc, David, Édith, Sonia, Irène et les autres, première saison qui en appelle évidemment d’autres qui tenteront d’éclaircir, entre autres mystères, l’identité du vrai père de Sonia. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >