Durée et simultanéité

par

Résumé

Préface

 

Henri Bergson explique qu'il a écrit cet ouvrage en deux temps : d'abord il voulait, à titre privé, voir ce qui se produirait s'il confrontait ses conceptions quant à la notion de temps avec les découvertes d'Einstein sur la question ; ensuite, en progressant dans cette étude, Bergson a pris conscience que la confrontation engageait non pas seulement son intérêt personnel, mais aussi l'intérêt général. Psychologiquement, tout homme a une « expérience directe et immédiate » du temps, qui lui fait sentir qu'il existe un « Temps universel ». Or, ce temps universel, la théorie de la relativité semble le remettre en cause, puisqu'elle postule la cohabition de temps multiples « qui coulent plus ou moins vite ». Cette incompatibilité, selon Bergson, est due à un malentendu entre la physique et la philosophie, malentendu qu'il se propose de détruire en traduisant concrètement, « terme par terme », les équations d'Einstein. Cette méthode permettrait de découvrir que la théorie d'Einstein en fait valide l'existence d'un temps universel. Enfin, Bergson justifie l'intérêt de son travail en précisant que c'était l'occasion pour lui d'essayer de circonscrire précisément la notion de temps, notion capitale mais jamais étudiée pour elle-même, sans cesse confondue avec la notion d'espace.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Durée et simultanéité