Ecuador

par

Table des matières

Résumé

Journal de voyage, Ecuador d’Henri Michaux relate ses pérégrinations d’un an en Amérique du Sud. L’exercice est nouveau pour Michaux. Plus qu’une description de voyage et devançant dans son attitude Sur la route de Jack Kerouac, Ecuador revisite le genre du journal de voyage et constitue plutôt un enregistrement de tumultes intérieurs, de réflexions et d’élans créateurs qui viennent définir Michaux. Le périple devient alors une quête et une exploration de soi, du monde et de la poésie.

Le 27 décembre 1927, après deux ans de préparation, Henri Michaux quitte Paris pour entreprendre un long voyage vers l’Équateur qui commence en train, à bord de l’Étoile du nord, jusqu’à Amsterdam d’où l’écrivain embarque sur le Boskoop, le 28 décembre, en direction de Guayaquil, un port équatorien, via Panama, en compagnie d’André Pardiac de Molezun, Alfredo Gangotena, Paul A. Bar et Aram D. Mouradian.

Au cours des quinze jours qui s’écoulent entre le départ d’Amsterdam et l’arrivée à Curaçao, Michaux se livre à plusieurs réflexions sur cette partie du voyage. Il s’interroge notamment sur la langue hybride utilisée à bord – « Haben sie fosforos ? No tengo Caballero, but I have un briquet » –, ainsi que sur la relation que les êtres humains entretiennent avec la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Ecuador