Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée

par

Résumé

Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée est une courte pièce de théâtre publiée en 1845. Cette pièce n'est en fait constituée que d’une seule scène au cours de laquelle les personnages du Comte et de la Marquise s'entretiennent.

Le Comte rend visite à la Marquise et ainsi débute leur discussion dans son petit salon. Ils s'entretiennent sur des banalités lorsque le Comte avoue à la Marquise qu'il est venu lui rendre visite car il n’a pu trouver personne d’autre à voir. Le temps est glacial et ils se chauffent tous deux près du feu. On sonne à la porte d'entrée et le Comte décide de profiter de cette occasion pour finalement s'en aller. Il ouvre la porte mais la Marquise le retient. Elle veut qu'il s'explique au sujet d'une rumeur dont il aurait connaissance. L'homme referme la porte.

Cette rumeur qui circule dans Paris, lui dit-il, fait état d'un possible mariage projeté entre elle et un certain M. Camus. La Marquise avoue à son tour avoir entendu une rumeur au sujet du Comte. Ce dernier supplie son amie de la lui révéler, et dans sa hâte, révèle la nature de ses sentiments à l'égard de la jeune femme. Mais le Comte ne peut finir sa déclaration, celle-ci n'y tenant pas. En vérité, la Marquise est lasse de la cour qu'on lui fait. Elle déplore l'habitude des hommes de vouloir charmer les femmes en les entretenant uniquement de leur beauté. « "Vous êtes jolie", et puis : "Vous êtes jolie, et encore jolie." » Tels sont les seuls mots qu'on trouve dans leurs bouches, et cette conduite désespère la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée