Les Tragiques

par

Table des matières

Résumé

Les Tragiques est un livre d'un type peu courant dans l'histoire de la poésie française. En effet, s’il est d'usage que la poésie soit le moyen de chanter l'amour pour sa belle ou les splendeurs de la nature, il est en revanche très rare qu'elle soit utilisée comme support d'une œuvre militante, toute au service d'une cause religieuse et politique. C'est le cas que nous rencontrons ici avec l'œuvre d'Agrippa d'Aubigné.

Celui-ci est né en 1552. Noble provincial élevé dans la religion protestante et gentilhomme calviniste, il a vécu l'une des périodes les plus sombres et les plus sanglantes de l'histoire de France : les guerres de religion. C'est l'époque où le royaume est divisé en deux factions que sépare une haine mortelle : les catholiques, qui pratiquent la seule religion chrétienne admise, et les protestants, adeptes des thèses de Luther et de Calvin, qui comme leur nom l'indique protestent contre l'Église catholique, ses abus, sa pompe et son pape. Nombre de gentilshommes du royaume ont pris le parti des protestants, et une lutte sanglante déchire la France, guerre sans merci et fratricide. De plus, comme c'est souvent le cas, ce conflit religieux se double d'une lutte politique, entre les Valois, rois dominés par leur mère, la redoutable Catherine de Médicis, et les nobles avides de pouvoir. Certains très hauts barons s'opposent au souverain couronné. Parmi eux se trouve Henri, roi protestant de Navarre, qui succédera un jour au Valois Henri III et deviendra Henri IV.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Les Tragiques