Un barbare en Asie

par

Table des matières

Résumé

Un barbare en Asie a été écrit par Henri Michaux à la suite de son voyage sur le continent asiatique en 1931, voyage durant lequel il aura visité des pays tels que l'Inde, la Chine et le Japon. Deux préfaces introduisent le livre, toutes deux rédigées par Michaux lui-même. L'une sera écrite douze ans après son voyage, l'autre trente-cinq ans après. Dans ces préfaces, l'auteur exprime ses regrets a posteriori, notamment celui d'avoir mal compris ces pays et d'avoir mal vu leur avenir. Mais il ne peut plus rien contre cela. Ainsi débute son carnet de voyage, sous forme de notes, écrites parfois sur le ton du sarcasme et de l'ironie.

 

Un barbare en Asie s'ouvre sur le récit du voyage en Inde d'Henri Michaux. Dans ce chapitre, le plus long du livre, intitulé « Un barbare en Inde », l'auteur écrit ses observations sans concession sur Calcutta et ses habitants. Son récit est un regroupement de notes, d'observations, qui seront ici synthétisées.

Michaux exprime d’abord son étonnement devant les chanoines, leurs habits et leurs coutumes. Ils s'assoient partout, sauf aux endroits où l’on attend qu'ils s'asseyent. Ils vivent librement : « "Tiens, si on se faisait raser !..." et se faisant raser, là, sur place, en pleine rue », ou encore : « celui qui a envie de chanter, chante, de prier, prie, tout haut » écrit-il. Il est impressionné par le nombre d'habitants de la ville et par ses piétons omniprésents.

Il se moque de leur vénération des vaches. Il...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Un barbare en Asie