1Ere guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1089 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La première guerre mondiale

Introduction : C’est la première guerre industrielle mondiale de toute l’humanité tous les milieux ont été touché.
C’est une guerre terrible, une boucherie, très violentes.
P185.186. Guerre de mouvement qui passe à une guerre de position. L’armée allemande a failli atteindre paris.
Suarès, ville de pas de calais, sous terrains. Langage des tranchées, l’argot.P202
Pétain a amélioré les conditions de travail, soupe chaude. Bataille de Verdun, des points hauts à conquérir, assauts continuels. Fort de vaux, au départ pris par 40 allemands, il a fallu 100000 français et 6 mois pour le reprendre.
P188. en 1915 c’est le début du génocide arménien, les jeunes turcs au pouvoir ont pour but de faire de la Turquie un pays laïque et se considèrent ennemis desarméniens chrétiens. Il y a une liquidation des élites intellectuelles, dans des camps de concentration, des fusillades en masse, 1 million de victimes. Les turcs n’ont toujours pas admis ce génocide. Les racines intellectuelles du génocide ont été faites par un groupe d’officiers mais derrière, les idées sont l’' uvre des allemands. Les allemands remettent en ' uvre cette politique pendant la 2èmeguerre mondiale. En 1916, recensement des soldats juifs de l’armée allemande. C’est une image de rejet de l’autre, en dehors de l’humanité. Etat d’esprit du génocide arménien, vous et votre descendance sont des arméniens donc des criminels. On a constitution de tout un univers mental sur le génocide de la 2ème guerre mondiale

II/ Une guerre totale

A/ Sur le plan militaire

On a affaire à unecourse au calibre, de plus e plus gros, La grosse bertha, 180 km de portée. Invention de l’aviation comme arme autonome alors qu’au départ elle n’est la que pour observée. Bombardier, chevalier du ciel, gouverner, farck.
Von Richthofen, 80 avions abattus.
Herman Goering, il envoie une lettre pour le règlement de la solution juive.
Pressac : système génocidaire, bureaucratie.
La violence descombats est devenue telle que le taux de survie moyen est de quelques semaines.
Sophistication des armements
-Course au calibre -Diversification des armes, mortiers, chasse pot, sape.
-Naissance d’armes nouvelles -Ypérite, le gaz.
-tank -Char, Renault, chenilles
-Aviation, chasseur, bombardier. -camouflage
-Maitriser les communications -Chirurgie

B/Financement de la guerre
Financé parl’impôt sur le revenu.-Dons d’or
Il y a une inconvertibilité de la monnaie.
Emprunt intérieur et extérieur (états unis)
Les américains sont débiteurs des européens. Les européens sont créanciers au départ mais durant la guerre les française et les anglais deviennent débiteurs des USA.
Il y a donc des problèmes de dettes de guerre avec une répercussion sur les relations diplomatiques.
Des planchesde billet sont imprimées ce qui engendre une forte inflation, le prix de certain produits est multiplié par 7. Les rentiers sont ruinés, mais ceux qui avaient emprunté voient leur dette diminué.
Des changements profonds s’effectuent dans la société française, veuves de guerre ruinées avec l’inflation, elles doivent travailler ce qui est une sorte de déclassement social.
Le financement de laguerre génère donc des problèmes sociaux et une suprématie américaine sur le plan diplomatique et économique.

C/ La crise des années 1915-1917

Il y a une crise militaire, les soldats sont fatigués, le général nivelle au chemin des dames. Les mutineries touchent la moitié des régiments de l’armée française. Les chefs militaires sont persuadés que tous ces problèmes viennent de la propagandecommuniste. Mais Pétain comprend qu’il faut améliorer les conditions de vie, accordes plus de permissions, soupe chaude, faire tourner les divisions. Il obtient donc un immense prestige auprès des troupes, il y a une reprise des combats mais la mutinerie à tout de même fait plus de 500 condamnés à mort.
Une crise sociale se met en place, femmes en grève dans les usines, mais la crise est...
tracking img