Acide chlorhydrique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (616 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Octobre /2007

ACIDE CHLORHYDRIQUE
Synonymes : Chlorure d'hydrogène – acide muriatique- esprit de sel.

N° CAS : 7647-01-0

N° ID (INDEX) : 017-002-00-0 (gaz) 017-002-01-X (solutions aqueuses)N° CE : 231-595-7

Le décret n° 133 du 9 février 2006, modifié par le décret n° 1539 du 26 octobre 2007 fixe la valeur limite d’exposition professionnelle contraignante à court terme à 5 ppm(7,6 mg/m3) - Valeur limite au-dessus de laquelle il ne doit pas y avoir d’exposition et qui se rapporte à une période de quinze minutes .
Sous quelle forme et où le trouve-t-on ? Le chlorured'hydrogène est un gaz incolore voire légèrement jaune. Il est facilement soluble dans l'eau. Au contact de l'humidité de l'air, il forme des vapeurs blanches suffocantes. Le point d'ébullition est – 85°C. Lesprésentations commerciales d'acide chlorhydrique sont des solutions aqueuses de concentrations variables. L'acide chlorhydrique est utilisé dans l'industrie des matières plastiques, dans le traitementdes métaux, la fabrication d'engrais, de gélatine et de produits pharmaceutiques. C'est un produit de base dans l 'industrie chimique. L'exposition en milieu de travail survient s'il y a contact avecune solution aqueuse, un aérosol ou un dégagement de vapeur. Le chlorure d'hydrogène est aussi produit par la dégradation thermique de toute substance carbonée et chlorée.

Quels sont les risquespour la santé et la sécurité ? Le chlorure d'hydrogène est ininflammable et inexplosible – cependant il y a risque de dégagement d'hydrogène en présence d'eau et de métaux. L'ingestion accidentelle desolution d'acide chlorhydrique provoque des lésions caustiques de la bouche, de l'œsophage et de l'estomac. Toxicité subaiguë : Les lésions d'irritation et de corrosion varient en fonction desconditions d'exposition (temps de contact, concentration, pH, peau ou muqueuse). Une exposition entre 0,2 et 10 ppm ne semble pas présenter d'effets respiratoires néfastes. Une exposition de 40 ppm pendant...
tracking img