Agence de voyage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 144 (35909 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Agir ensemble pour un

tourisme durable
Un guide pour informer, sensibiliser, encourager et passer à l’action

Sommaire
Pourquoi ce guide ? Résumé Qu’est ce que le tourisme durable ? 1. UN DIAGNOSTIC PARTAGE POUR LE TOURISME DURABLE Le tourisme, un colosse aux pieds d’argile Tourisme, homme et environnement, quels sont les enjeux ? Le changement climatique, une nouvelle donne pour lesecteur Absente des débats, l’eau dans tous ses états Les nouvelles attentes du tourisme durable La mobilité touristique, un droit et des responsabilités La culture, un souvenir à (re)cultiver 3 4 5 5 6 8 10 12 14 16 19

2. RETOURS D’EXPERIENCES Les hébergeurs Les transporteurs Les agences de voyages et les tour-opérateurs Les territoires Les associations Les labels

21 21 26 28 30 39 42

3.RECOMMANDATIONS D’ACTIONS Gouvernements, autorités locales et organisations professionnelles Entreprises du secteur touristique

48 48 54

4. QU’EST-CE QU’UN PRODUIT TOURISTIQUE DURABLE ? Conclusion

60 61

Auteur du guide : Ugo Toselli
Directrice de publication : Dorothée Briaumont

Août 2008

Agir ensemble pour un tourisme durable

Comité 21

-2-

Pourquoi ce guide ?
Il aurafallu du temps avant de voir le secteur du tourisme et des loisirs concerné par les attentes du développement durable. Essentiellement fondé sur le déplacement (et donc les transports), le tourisme est pourtant acteur et victime de l’emballement climatique. Il est également au carrefour de la préoccupation fondamentale du développement durable : comment contribuer à un développement humain et localsans peser sur les équilibres écologiques ? D’autant que pour lui, comme pour nous, son existence dépend de ce qu’il fragilise. Partout dans le monde, la demande « récréationnelle » augmente à mesure que le progrès social avance. La pression démographique d’un nouveau monde en quête de confort ne fait qu’accélérer la donne. Comme pour les industries lourdes (agriculture, transports, énergie,construction, chimie …), nous devons nous demander comment produire et consommer différemment nos vacances et nos loisirs. Il en va de l’avenir de la planète, comme de celui de la plus importante activité économique que le monde ait connue. Il ne s’agit donc plus de considérer le tourisme durable comme un package touristique à part, qui viendrait en réaction au constat que, sur le fond, le tourisme nesaurait être durable. Les concepts de « voyage bonne action », d’écotourisme, ou de tourisme participatif ne suffisent pas à proposer une alternative de poids face au tourisme de masse et à ses externalités négatives. Disons le tout net : il n’y aura pas de tourisme durable sans évolution du tourisme de masse. Il s’agit aujourd’hui, à l’image de ce qu’ont fait d’autres secteurs avant lui, de mettreà plat l’organisation touristique afin de responsabiliser chaque maillon de la chaîne. Du petit artisan au groupe international en passant par la commune, la région ou le département, tous doivent saisir l’urgence de s’engager dans des stratégies de tourisme durable. Il faudra donc mettre en place des politiques volontaristes afin d’organiser le passage du savoir, de l’information, des modalitésd’action et de lutter contre les idées reçues. Non, le tourisme durable n’est pas une mode ! Non, le tourisme durable ne coûte pas plus cher ! Depuis 2005, le Comité 21 anime avec ses adhérents un groupe de travail sur le tourisme durable. Il pose la question de savoir à quoi devrait ressembler le tourisme en France métropolitaine et ultra-marine. C’est sur une représentation très large de lasociété civile mêlant experts, entrepreneurs, élus, consommateurs, associations que nous avons construits ce guide. Acteurs publics ou privés de la filière touristique, ce guide est fait pour vous permettre de passer à l’action.

« Nous

devons changer nos modes de vie et repenser notre façon de voyager »
Ban Ki-moon Secrétaire général des Nations Unies

Agir ensemble pour un tourisme durable...
tracking img