Agro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2667 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Agreste Primeur

Numéro 242 - juin 2010

Les Technologies de l’Information et de la Communication (Tic) en 2009

242

Les Tic s’imposent dans l’agroalimentaire
Les Tic se répandent de plus en plus dans les industries agroalimentaires de dix salariés et plus. Internet équipe presque toutes les entreprises. Les Tic plus pointues sont l’apanage des grandes unités. Mais partout leurutilisation donne la priorité aux clients.
e 2003 à 2009, l’emprise des technologies de l’information et de la communication (Tic) s’est répandue dans les entreprises agroalimentaires de 10 salariés et plus. Internet, Intranet, extranet, réseau local atteignent désormais une diffusion proche de celle du reste de l’industrie. À taille équivalente, l’équipement en intranet, réseau local d’entreprise ouprogiciel de gestion intégré (PGI) est tout à fait similaire au reste de l’industrie. En revanche, les firmes agroalimentaires se distinguent

D

nettement par leur fort équipement en échange de données informatisées (EDI) et en logiciel d’analyse de données. À noter aussi, l’emploi plus répandu des systèmes d’exploitation « libres » dans l’agroalimentaire : près de 20 % des unités les utilisentcontre seulement 14 % dans le reste de l’industrie. À l’inverse, elles sont nettement moins nombreuses que dans les autres domaines industriels à avoir un site web et dans une certaine mesure un extranet. Internet omniprésent Les entreprises agroalimentaires de 10 salariés ou plus ont presque toutes une connexion internet dans la plupart des cas à haut débit DSL. Une entreprise sur trois dansl’agroalimentaire comme dans le reste de l’industrie, dispose aussi d’une connexion mobile permettant un accès Internet. Avec la dématérialisation de plus en plus répandue des procédures financières et administratives, près de 80 % des firmes utilisent Internet pour accéder aux services bancaires et communiquer avec les autorités publiques. Presque toutes usent de la possibilité de régler par Internet lesformalités administratives, d’obtenir et de remplir des formulaires, de faire les déclarations obligatoires. À >

Davantage d’EDI et moins de sites web pour les IAA Taux d'utilisation en %
Industries agricoles et alimentaires Internet Réseau local d'entreprise Site web 40 EDI 33 Intranet Extranet 11 Champ : entreprises de 10 salariés et plus avec ordinateur.
Source : Enquêtes Statistiquepublique, réalisation Insee, traitements Agreste Tic 2003, 2006 et 2009 Réseau local d’entreprise : données non disponibles en 2003 et données 2007 au lieu de 2006

Reste de l'industrie 96 94 99 97 86 84 77 67 66 55

80 82 80 51 51 57 46 41 26 27 16 35

47 30 23 30 33 19 15 40 37 2009 2006 2003

Retard de l’E-administration dans les entreprises de moins de 50 salariés (taux d’utilisationd’internet dans les relations avec les autorités publiques)
en % 80 70 58 70 2006 2009 83 86 90 89 90 90

10 à 19 20 à 49 50 à 249 250 à 499 500 salariés salariés salariés salariés salariés et plus Champ : entreprises de 10 salariés ou plus connectées à Internet
Source : Enquêtes Statistique publique, réalisation Insee, traitements Agreste Tic 2006 et 2009

Les entreprises de moins de 50 salariéssont les plus nombreuses à saisir cette opportunité. 40 % d’entre-elles offrent cette possibilité. Dans le reste de l’industrie, ce taux ne dépasse pas 14 % pour les unités de moins de 50 salariés comme pour l’ensemble. À partir de 249 salariés, les entreprises agroalimentaires préfèrent proposer d’autres services. 15 % de ces firmes donnent la possibilité d’avoir un site personnalisé qui facilitela consultation et 54 % mettent en ligne des offres d’emploi ou permettent aux internautes de déposer leur candidature. Plus d’EDI, pour la relation client Les systèmes d’Échange de Données Informatisé (EDI) avec d’autres systèmes externes à l’entreprise, restent des technologies très répandues dans les IAA : 57 % des entreprises en sont équipées contre 47 % dans le reste de l’industrie....
tracking img