Allemagne nazie et urss sous staline

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3273 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
n accréditant l’idée que le système était irréformable. Parmi les apports de Moshe Lewin, notons cependant ses travaux sur la paysannerie (Qu’est-ce que le koulak soviétique ?) dans lesquels il a montré que la classe des koulaks n’existait pas, qu’elle était une fiction idéologique du régime destinée à justifier une répression qui a touché l’ensemble des paysans durant les années trente et queles 2 millions de koulaks déportés appartenaient en fait à toute les strates de la paysannerie. Quoi qu’il en soit les historiens sont aujourd’hui conscients des limites du concept de totalitarisme : s’il permet de réfléchir sur la convergence a priori étonnante de régimes apparemment si différents idéologiquement que le communisme léniniste et stalinien ou le nazisme, il ne nous apprend rien surles origines de ces régimes car c’est un concept essentiellement descriptif. C’est ce que remarque par exemple Ian Kershaw qui considère que totalitarisme est un « concept descriptif et non pas explicatif, pas un concept peut-être ».
A l’issue de cette approche historiographique, on constate que le concept de totalitarisme s’est finalement imposé, notamment par ce que les faits qui, comme le disaitLénine, sont têtus, l’ont validé : à l’examen de ce que l’on sait maintenant du système soviétique, grâce en particulier à l’ouverture des archives du KGB durant l’ère Eltsine, on peut affirmer que le communisme notamment stalinien mais également sous Lénine répondait parfaitement aux critères du totalitarisme. Je vous renvoie aux travaux de Nicolas Werth, sans doute le meilleur connaisseur desarchives soviétiques, notamment Un Etat contre son peuple : violences, répressions, terreurs en Union soviétique, 1997 in Le livre noir du communisme, Robert Laffont/Calmann-Lévy, 1997). Pour autant, la comparaison entre nazisme et communisme reste, du moins en France, polémique : c’est ce qu’a montré la controverse qui a entouré la parution en France du Livre noir du communisme en 1997 sur laquelle nous reviendrons plus loin.
Mais le concept de totalitarisme n’épuise la question de l’origine de ces régimes, ni celle de leur spécificité. Au delà de leurs nombreux points commun le stalinisme et le nazisme ne sont pas identiques: l’idéologie n’est pas la même, l’antisémitisme est absent du stalinisme, sauf à la fin de la période stalinienne. Ce sont ces deux questions que nous allonsaborder maintenant.

II) Les régimes totalitaires : structures et comparaison

A) ou Des structures identiques : comparaison entre stalinisme et nazisme

Si l’on reprend terme à terme la définition de Karl Friedrich on retrouve tous les éléments du totalitarisme dans le communisme lénino-stalinien comme dans le national-socialisme à savoir d’abord la toute puissance de l’idéologie officielle (1),ensuite les outils et méthodes d’exercice du pouvoir : le parti unique et son chef charismatique, l’appareil policier, la direction de l’économie par l’Etat et le monopole des moyens de communication (2) enfin la place particulière de la terreur et du système concentrationnaire (3). Pour autant, si le totalitarisme renvoie à la structure du système, celui-ci, si l’histoire lui en laisse le temps,évolue : se pose alors la question, en tout cas pour l’URSS, du point de sortie du totalitarisme (4).

1) Le caractère « idéocratique » des régimes totalitaires

Dans le national-socialisme d’Hitler, comme dans le communisme de Lénine et Staline on retrouve d’abord le primat de l’idéologie, la nature idéocratique du régime : le pouvoir de l’idée est absolu, l’idéologie officielle ne souffreaucune contestation. Le but est clairement affirmé : produire un monde nouveau et un homme nouveau, même si ces deux régimes diffèrent profondément sur la conception de ce monde nouveau. Tous ceux qui n’adhèrent à cette vison de l’histoire sont des ennemis qu’il faut détruire (« il faut liquider les koulaks en tant que classe » dit Staline en 1929, « il faut faire disparaître ce peuple de la...
tracking img