Hannah arendt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3383 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DEVOIR DE PHILOSOPHIE MORAL ET POLITIQUE commentaire Hannah Arendt La condition de l'Homme moderne

La venue de l’automatisation libère les hommes du fardeau que représentait le travail. En effet ce dernier ne pouvait être envisagé comme une activité épanouissante pour l’être humain étant donné que celle-ci se voit être synonyme d’esclavage depuis l’antiquité. De plus, nous pouvons remarquerque la société moderne glorifie le travail, comme par exemple le keneysisme, c’est pourquoi la question de la condition de l’Homme qui vient à croiser celle du travail interpelle et interroge Hannah Arendt. En 1958, Hannah Arendt publie son œuvre La condition de l’Homme moderne par laquelle elle va tenter de répondre à cette interrogation qu’elle porte sur la condition humaine dans le mondemoderne, époque par ailleurs qui fait l’épreuve du totalitarisme, lequel est sous-jacent à toute l’œuvre d’Arendt. Ce contexte historique explique entre autre pourquoi La condition de l’Homme moderne voit le jour après son œuvre Les origines du totalitarisme publiée en 1951. Le totalitarisme selon Arendt nous a fait perdre toute, ou une partie, de notre dignité humaine, dès lors si nous voulonsretrouver la dignité de l’homme, encore nous faut-il savoir de quoi il est exactement question. En effet, ce qui fait la dignité de l’existence humaine se constate en analysant les activités principales de l’homme et en essayant de voir laquelle le réalise au plus haut point. Peut-être que la hiérarchie de ces activités est à remettre en question, le travail en effet semble prendre un place importantedans la réalisation épanouie de l’homme. C’est ce que nous tenterons d’analyser dans cet extrait qui nous est proposé de La condition de l’Homme moderne. Dans cet extrait en effet, l’auteur distingue trois modalités de la vie active (Vita activa) : travail, œuvre et action. Trois points sont essentiels à saisir. Travail, œuvre et action sont des activités distinctes et non pas séparées etexclusives. Ces trois activités sont en un sens transhistoriques, elles correspondent à la condition humaine sur terre. Elles sont cependant soumises à l’évolution, elles sont donc historiques. Il s’agit pour l’auteur de répertorier et de comprendre tout ce qui menace ou serait menaçant pour l’existence d’un monde commun. L’activité humaine élémentaire est le travail, lié au cycle biologique et à lavie. L’être humain, en tant qu’il travaille est membre de l’espèce et non un individu possédant une histoire propre. Le travail est donc dans la nature, et la consommation appartient à son cycle.
Est-ce cette forme d’activité que l’on propose comme valeur centrale de notre société ? Nous verrons ici le regard que porte notre auteur sur les activités humaines quiancrent alors l’Homme de manières diverses dans notre société.
Dans un premier temps nous analyserons la question de la « condition humaine ». Pourquoi ne pas avoir décidé de parler de « nature humaine »? Cela nous conduira aisément au concept de « Vita Activa » sur lequel nous poserons quelques hypothèses pour enfin le traiter comme le fait ici Hannah Arendt, c'est-à-dire en écho, en référence auxnécessités de l’être humain. Cette étude des nécessités constituera une deuxième partie que nous tenterons d’étoffer autour de l’idée de pluralité liée à l’action. Toute cette analyse et réflexion nous emmèneront à l’analyse du dernier paragraphe de l’extrait proposé qui met en avant cette idée de cycle de vie liée à la condition de l’homme et à ses nécessités inhérentes.

Le totalitarisme aanéanti, du moins, maltraité la nature de l’Homme, il n’est dès lors plus question d’employer une telle expression. Or le terme de nature implique une notion de temporalité, de durée, de cycle. Dès lors, on en vient à retirer à l’Homme son aspect durable. Ce simple fait nous emmènerait à basculer dans une pensée totalitariste qui viserait à montrer que dans l’Homme rien est durable et donc tout...
tracking img