Alphonse allais (1855-1905), « une mort bizarre », à se tordre (1891)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1178 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Objet d’étude : le récit, la nouvelle
Texte : Alphonse ALLAIS (1855-1905), « Une mort bizarre », À se tordre (1891)

1. Dégagez la structure de cette nouvelle à partir du schéma narratif type
Remarque préalable
Le schéma narratif type se trouve dans la séquence 1 du cours.
Réponse possible
La structure de cette nouvelle correspond au schéma narratif de Vladimir Propp :
- État initial :le narrateur se promène sur la jetée du Havre pour voir la grande marée (du début jusqu’à « à en voir sortir
d’autres »)
- Élément perturbateur : il rencontre Axelsen (De : « comme la brise fraîchissait » jusqu’à : la sentimentalité dominait »)
- Péripéties : le récit d’Axelsen (De : « Était-ce la brise » jusqu’à : « Johanson »)
- Situation finale : c’était une plaisanterie (dernière phrase).2. Identifiez deux registres dominants en vous appuyant sur le texte de la nouvelle
Remarque préalable
Les registres sont une notion importante en Seconde. Dans la séquence 1, vous avez étudié le registre fantastique. Dans votre
annexe « Boîte à outils », vous disposez d’une fiche de synthèse qui leur est intégralement consacrée. Enfin, les différentes
séquences de votre cours comportentponctuellement des fiches méthode sur les registres vus à l’occasion de l’étude des
textes.
Ici, vous pouviez relever les deux registres suivants :
- le registre humoristique (on acceptera aussi « comique »).
Différentes nuances de ce registre ponctuent le texte : l’humour est présent dès le début : « Joli spectacle, que je n’aurais
donné pour un boulet de canon, ni même deux boulets, ni trois. »ou encore le spectacle de la plus forte marée du siècle est
l’occasion d’un bon mot sur François 1er.
A travers la phrase des médecins qui se frottent les mains au vu de la marée qui envahit les caves, se mélangeant aux eaux
ménagères : « Bon, cela ! se disaient-ils, à nous les petites typhoïdes ! », on voit aussi apparaître une légère dimension
satirique à l’égard de praticiens d’abordattachés à leurs intérêts financiers.
Des notations affectueuses et humoristiques dominent : « Pauvre ami ! Axelsen pleurait comme un veau marin ». La
comparaison fait sourire.

- le registre fantastique.
La fin de la nouvelle peut avoir une double interprétation, soit réaliste ou rationnelle (dans ce cas, il s’agit d’une blague) soit
irrationnelle. En effet, l’auteur ne tranche pas et peut nouslaisser librement interpréter cette nouvelle qui bascule vers le
fantastique à partir de :
« - Oui... Une nuit, c’était comme aujourd’hui la plus forte marée du siècle, il y eut sur la côte une tempête épouvantable. Orage,
tonnerre, ouragan !
Dès le matin, je montai à la villa où demeurait mon amante. Je trouvai tout le monde dans le désespoir le plus fou. Mon
aquarelle avait débordé : lajeune fille était noyée dans son lit. »
Ensuite , l’auteur fait certifier à Axelsen : « Et, tu sais, ajouta-t-il, c’est absolument vrai ce que je viens de te raconter là.
Demande plutôt à Johanson » , ce qui achève de troubler le lecteur. La nouvelle se conclut alors trop rapidement sur la phrase
suivante : « Le soir même, je vis Johanson qui me dit que c’était de la blague», pour que l’on puisseprivilégier l’une ou l’autre
des interprétations. Cette ambiguïté est la marque même du registre fantastique.
2. Écriture d’invention (14 points)
Le récit se termine sur : « Le soir même, je vis Johanson qui me dit que c’était de la blague. »
Écrivez un texte où vous mettrez Johanson en situation de dialogue avec le narrateur qu’il cherche à convaincre que
« c’était de la blague. »
Longueurattendue : une page, une page et demie.
Examen du libellé
- Ce qui est demandé est une suite de cette nouvelle : on imagine que le narrateur est hésitant, dubitatif et que Johanson veut
le convaincre. Le terme est essentiel. Johanson va chercher des arguments pour amener le narrateur à se rallier à sa thèse.
- Le devoir devra se présenter sous la forme d’un dialogue entre Johanson et le...
tracking img