Alzheimer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2956 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La maladie d’Alzheimer est la plus fréquente des causes de démences Elle est due à la présence de plaques séniles et de dégénérescences progressives au niveau du cortex cérébral qui provoquent l’apparition de nombreux symptômes qui entraînent un handicap au quotidien.
Cette maladie se caractérise par la perte progressive de la mémoire, des fonctions cognitives et s’accompagne detroubles du comportement. S’il n’existe pas encore de traitement curatif, la prise en charge de cette maladie fait l’objet de progrès réguliers. Les troubles liés évoluent et s’aggravent progressivement au cours du temps.
Dans les premières phases, la perte de mémoire, les facultés de jugement et de raisonnement se détériorent. La mémoire immédiate et le fonctionnement mental sont d’abord affectés,puis survient une altération du langage, une difficulté à effectuer des gestes élaborés, des troubles de l’orientation dans le temps et l’espace, une impossibilité à reconnaître des personnes proches (conjoint, famille, ami…). Par ailleurs, l’humeur, le comportement ainsi que la faculté à se concentrer se dégradent.
Même si l’évolution diffère d’un patient à l’autre, la maladie finit paravoir un impact très important sur l’état général. Les troubles alimentaires et les problèmes de déglutition engendrent un amaigrissement conséquent. Progressivement, le patient devient totalement dépendant en raison de la perte de sa capacité à s’habiller, à se laver et aller aux toilettes. La maladie créé un état de faiblesse immunitaire et des complications infectieuses sont d’ailleurssouvent à l’origine de son décès.
Les médicaments disponibles aujourd’hui ont uniquement pour objectif de freiner l’évolution de la maladie et de diminuer ses effets. Ils permettent notamment de lutter contre l’agitation, la dépression, les hallucinations ou encore l’insomnie.
Compte tenu du caractère évolutif de la maladie, une prise en charge précoce permet d’améliorer les conditions de vie despatients et de leur entourage. D’où l’intérêt du diagnostic précoce.

Les différents stades de la maladie d'Alzheimer

Stades léger, modéré et avancé : c'est ainsi qu'on désigne généralement les différents stades de la maladie d'Alzheimer. Voici une brève description de chacun.
1. Le stade léger
Le stade modéré
À ce stade de la maladie, on observe un déclin accru desfacultés cognitives et fonctionnelles de la personne atteinte. Même si, à cette étape, elle peut encore avoir conscience de sa condition, sa mémoire et ses autres facultés cognitives continueront à se détériorer. Elle aura aussi besoin d'assistance pour accomplir de nombreuses tâches quotidiennes.
2. Le stade avancé
À cette étape, la personne deviendra incapable de communiquerverbalement ou de prendre soin d'elle-même. Elle aura besoin de soins 24 heures par jour. L'objectif des soins à ce stade est de continuer à soutenir la personne atteinte pour lui assurer la plus grande qualité de vie possible.
3. La fin de vie
À mesure que la personne atteinte se rapproche de la mort, les soins viseront surtout à assurer son confort. Comme c'est le cas pour toute personneayant une maladie fatale, il est important de tenir compte des besoins physiques de la personne mais aussi de ses besoins affectifs et spirituels et de voir à les combler. Le soutien fourni à ce stade visera la qualité de vie et le confort.

L'échelle de détérioration globale (EDG)

Outre les termes « léger, modéré et avancé » qui désignent les différents stades de la maladie d'Alzheimer,les professionnels de la santé utilisent aussi une terminologie plus clinique qui réfère à l'Échelle de détérioration globale ou échelle de Reisberg. Cette échelle est utilisée pour mesurer l'évolution de la maladie d'Alzheimer et divise celle-ci en sept stades. Elle est aussi utilisée pour le diagnostic d'autres démences, bien que les stades et les symptômes diffèrent selon chacune.
|Stade...
tracking img