Amputation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2051 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Amputation :désigne souvent le résultat de cette opération c’est-à-dire l'absence de cet organe ou de ce membre.
De moins en moins pratiquée de nos jours, en raison du progrès des traitements conservateurs et de reconstruction, cette intervention chirurgicale est soit faite d'emblée, permettant de limiter l’expansion incurable d’affections graves comme la gangrène ou soit sur un membre sectionnéplus ou moins complètement par un accident traumatique et vise alors à obtenir un segment amputé (moignon) net, de façon à limiter la douleur ou éviter l’apparition d’autres problèmes de cicatrisation, de mise en place de prothèse.

Dans certains pays appliquant la loi coranique, et bien que contraire aux droits de l'homme, l'amputation est une peine pouvant être prononcée à l'encontre d'unaccusé, en particulier d'un voleur.

Bien que l’amputation rime avec changement de vie, de repère, de souffrance, elle cesse d’être rattachée à l’immobilisme, la dépendance, l’exclusion de la vie communautaire voire à une forme de mort. Les progrès ont permis à l’amputé de s’acquitter d’un élan de vie.

On considère à juste titre l’histoire de l’amputation comme un tissu interdisciplinaire,indissociable de l’évolution technique et médicale. Il est constitué de plusieurs champs comprenant à la fois la performance de la chirurgie, le contrôle des hémorragies, la maîtrise de l’asepsie, le traitement aux antibiotiques, la psychologie dans sa contribution incontournable dans la restitution de soi…

Par le passé, les malformés et les handicapés étaient éliminés par leur dépendancemême, ne pouvant contribuer à la vie communautaire. Dans certaines sociétés primitives, ils cristallisaient les colères divines.

La confrontation aux animaux, aux guerres engendraient de nombreux mutilés ; qui victimes des moyens précaires en terme d’anesthésies, antiseptiques, antalgiques, outils souillés, des hémorragies, réduisaient leur chance de survie, tandis que les infections décimaientceux surmontaient l’opération et anéantissaient leur chance de porter une prothèse.

Son savoir faire a été transmis aux Premiers grecs. Hyppocrate, médecin grec du V ème siècle, pratiquait l’amputation pour des maldes atteint de gangrène. Il en est de même, le médecin grec Galien (131-201), a largement influence la médecine jusqu’au XVème siècle. De medicina Libri VIII, ouvrage médical deréférence d’Aulus Cornelius Celsus, servit jusqu’à la Renaissance.

Au moyen âge, les techniques médicales prônées par les civilisations antérieures furent délaissées au détriment de pratiques barbares, les soins étaient dispensés par des moines ou des apprentis sans qualification. La Renaissance met en lumière redécouverte, découverte et progrès. Ainsi Ambroise Paré, chirurgien talentueux,etconcepteur de prothèses, instaura la ligature des artères en lieu et place la cautérisation après une amputation en 1552 au siège de Daumvillier. A la même époque vers 1540, Valerius Cordus, synthétise l’ether, tandisque Harvey décrit la circulation sanguine en 1628. La première injection intraveineuse d’opium eut lieu en 1665, à l’aide d’une plume d’oie. Le baron Larrey, chirurgien chef de la 14èmearmée, a soigné les blessés y compris par sa méthode d’amputation de la bataille de la Serra Negra, puis la bataille de Borondino en Russie

Des découvertes permettent de grandes avancées : Pasteur(1822_1895, sa théorie d’infection par des germes. Lister (1827-1912), introduit les principes d’antisepsie en chirurgie. A partir de 1850, la chirurgie sera basée sur des principes scientifiques.

JamesSyme effectue des amputations au niveau de la cheville vers 1842, l’utilisation du chloroforme à partir de 1847 par Simpson Ollier pionnier de la chirurgie osseuse et articulaire

L’amputation de Gritti est une intervention décrite en 1857. La désarticulation de genou étant réalisée, une section très distale du fémur est exécutée de telle sorte que la rotule vient ensuite recouvrir...
tracking img