Analyse de la situation sociale de la malaisie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5751 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse de la situation sociale
La Malaisie a enregistré des résultats remarquables en matière de développement tant économique que social, notamment si l’on tient compte de la situation au moment de l’accession à l’indépendance en 1957. Le pays était alors en proie à de graves querelles communales et religieuses et à de profondes disparités économiques, qui divisaient la population etmenaçaient la viabilité de la nouvelle nation. Les principaux groupes ethniques étaient les Malais (Bumiputra ou autochtones), les Chinois et les Indiens. L’une des principales tâches à mener à bien en matière de développement social était d’intégrer le plus tôt possible la population, en particulier les autochtones, au secteur moderne de l’économie. Les initiatives prises dans ce sens consistaientnotamment à redistribuer la richesse nationale, par une croissance économique rapide plutôt que par l’expropriation pure et simple des actifs. Il a aussi fallu mettre en place un programme global pour assurer à la population, notamment aux personnes vivant dans les zones rurales, des services sociaux essentiels, tels que les soins de santé primaires et l’éducation de base. Tout au long de l’histoire de laMalaisie, ses planificateurs ont réussi à échelonner au mieux un ensemble de politiques permettant de relever ces défis.

I.

Développement humain

En ce qui concerne l’indice de développement humain du PNUD, le score de 0,744 enregistré par la Malaisie en 2011 place ce pays au 57eme rang sur les 177 pays évalués. Il ne se situe qu’un peu en-dessous du seuil de 0,8 défini par le PNUD pourle développement humain élevé. Le classement de la Malaisie s’est révélé très stable au cours des dix dernières années. La situation varie cependant fortement d’un état malaisien à l’autre. Avec leurs scores, les états de Kelantan, Kedah et Sabah ne se classeraient même pas (en 2005) dans les 100 premiers pays du monde.

II.

Développement rural et création de revenus

La stratégie dedéveloppement rural donne la priorité à la diversification des cultures, l’ouverture et l’exploitation de nouvelles terres et l’accroissement de la

productivité grâce à l’adoption de nouvelles techniques agricoles. Les problèmes économiques que rencontre la population rurale sont l’absence de perspectives d’emploi et les faibles niveaux de productivité, deux facteurs à l’origine de la faiblesse desrevenus et de la pauvreté. La stratégie destinée à combattre ces problèmes dans les zones rurales est arrêtée plutôt par produit et consiste à fournir des apports aussi bien « indirects » que « directs » :  Travaux de drainage et d’irrigation; construction de routes et de ponts; expansion et amélioration des écoles et établissements sanitaires; et fourniture d’eau et d’électricité.  Activités derecherche agricole par les institutions et vulgarisation des résultats de ces travaux; crédit et commercialisation; et organisation des associations de producteurs.  Promotion de la structure d’incitation au moyen de mesures tarifaires et de subventions.  Réaménagement des zones agricoles existantes.  Ouverture de nouvelles terres à l’exploitation agricole. Grâce à ces mesures, la Malaisie peutatteindre ses objectifs de production comme ses objectifs de financement au cours des deux premières décennies de développement agricole.

La Rubber Industry Smallholders’ Development Authority (RISDA) est la principale institution responsable des petits producteurs de caoutchouc. Elle gère les subventions à la replantation accordées aux petits exploitants, définis comme ceux qui sontpropriétaires d’une exploitation de moins de 40 hectares. Ses activités sont complétées par celles de la Federal Land Consolidation and Rehabilitation Authority (FELCRA) qui est chargée de regrouper les parcelles morcelées en unités plus grandes et de bonifier les terres avec des cultures à haut rendement de manière à accroître l’efficacité des exploitations. Cette stratégie s’appuie sur un programme de...
tracking img