Analyse des etats financiers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 119 (29748 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse des Etats Financiers

Première partie – Introduction

Historique

Historiquement, la situation en Europe est régulée par la quatrième et la septième directive européenne qui sont d’application dans les 27 pays membres de l’union européenne.

Ces directives sont le résultat de compromis entre différentes visions, différentes manières d’enregistrer la comptabilitépartout en Europe. Lorsqu’il n’y avait pas d’accord possible, des options différentes restaient ouvertes aux pays membres (par exemple le leasing peut être considéré de deux manières différentes : l’optique juridique : comme propriété ( c’est le propriétaire qui inscrit alors le bien dans ses comptes – ou l’optique économique : comme produit économique ( c’est alors l’utilisateur qui inscrit le biendans sa comptabilité).

Pour qu’une directive soit d’application dans un pays, il faut qu’elles soient traduites en droit national. Les pays ont donc choisis parmi les différentes options et il peut dès lors subsister des écarts entre les différents droits comptables européens (par exemple pour le leasing, le droit belge retient l’optique économique alors que le droit français retientl’optique juridique).Notons qu’il n’y a plus eu de directive harmonisant les différents droits comptables européens depuis 1983.

Un autre modèle de normes comptables sont les ‘US GAAP’ (principe comptable généralement admis), le modèle américain. Ces US GAAP sont énoncés par le (FASB) qui édicte des méthodes standardisées de comptabilité. La SEC qui quant à elle contrôle les marchés financiersaméricains rend ces principes obligatoires pour toutes les sociétés cotées aux Etats-Unis. En 1993, choc important sur le plan international lorsque Benz décide d’aller se faire coter à New York pour avoir accès au marché américain. Etant une société cotée, elle devait être en règle avec les ‘US GAAP’. A cette époque, on se rend compte que Benz fait, en droit comptable allemand, un profit de plusieursmilliard alors qu’elle fait une perte en droit comptable US. La crédibilité des états financiers est donc durement touchée. Cette différence de philosophie entre ces deux référentiels s’explique tout simplement par une différence de timing dans l’enregistrement des charges et des produits. Le référentiel américain est orienté vers le souci d’informer l’investisseur là où le référentiel européenest orienter vers le souci de la protection du créancier.

Ce choc a renforcé un travail qui avait commencé en 1973 par l’institution privée qu’est L’ « International Accounting Standard Board » (groupe privé né de la profession comptable qui avait pour ambition de créer un ensemble de norme qui soit reconnue par les places boursières du monde entier – l’IASB). Le but était que lesmultinationales, implantées sur différents marchés, ne doivent produire qu’une comptabilité unique.

A ce moment là, on se rend compte en Europe qu’aucune législation harmonisant les normes comptables n’a été énoncée depuis 1983 alors que de nombreux nouveau produits ont émergés sur le marché et ne sont donc pas soumis à une législation européenne commune. La commission européenne décide donc desoutenir ce projet de L’IASB. Du point de vue européen, on se rend compte que la convergence entre la législation européenne et les projets de l’IASB ne pose pas trop de problème notamment grâce à la possibilité laissée aux Etats Membres de choisir parmi différentes options, mais du coté américain les choses sont plus difficile (plus de 200 différences majeures et une croyance des américains enl’infaillibilité de leur système comptable)

En 2000, un scandale financier éclate ; l’entreprise Enron qui avait trafiqué ses comptes fait faillite et entraîne avec elle la plus grande boîte d’audit – Arthur anderson. La boîte d’audit avait respecté les règles comptables à la lettre mais n’avait pas du tout respecté l’esprit des US GAAP. Cet épisode marque un tournant dans les esprits...
tracking img