Analyse du racisme dans mississipi burning

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1574 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre de Sécession de 1861 à 1865 des États-Unis fut un affrontement du nord contre le sud. Ces deux régions complètement opposées s’affrontèrent. Le nord, industrialisé, prônait le protectionnisme douanier, alors que le sud, pour qui l’esclavage des Afro-Américains était un élément clé de l’économie, voyait le protectionnisme comme une menace aux exportations. Après la guerre, malgré le faitque les deux parties se soient réunies, elles conservèrent de différentes mentalités, et ce, même 100 ans après. En conséquence directe de cette guerre, fut la création d’un clan raciste, prônant la suprématie de la race blanche : le Ku Klux Klan. Fondé par six officiers du sud au début, le KKK gagna de plus en plus d’importance secrètement, toujours au sud. Leur but était de maintenir ladominance des blancs en effrayant, intimidant, voire tuant des noirs qui prenaient trop de place sur le plan politique. Dans le sud de États-Unis, toujours moins industrialisé, les mélanodermes étaient clairement moins bien traités que les blancs. Le racisme était généralisé. C’est dans cet univers que se déroule le film Mississippi Burning. Il raconte une histoire vraie, survenue aux États-Unis dansles années 1960, alors que Martin Luther King défendait fermement les droits des noirs qui subissaient quotidiennement violence et humiliations, surtout au sud. Dans le film, trois hommes de l’état du Mississippi, militants des droits civiques, disparaissent étrangement un soir. Deux enquêteurs du FBI venus du nord sont chargés d’élucider ce mystère, alors qu’ils réalisent à quel point lesAfro-Américains ne sont pas traités de façon égale aux blancs au sud. L’affaire prend de l’ampleur alors qu’on découvre que ce sont des membres du Ku Klux Klan, dont même le shérif de la ville fait partie, qui ont commis cet assassinat, car ils étaient contre l’égalité. Tout au long du film, le racisme se matérialise de multiples façons à travers le langage des gens, leurs gestes, les lois officielles, maisaussi les codes non écrits, et les revendications des victimes.
Avant toute description du racisme présent à l’écran, il est important d’identifier qu’il s’agit bien de cela. Pour qu’il y ait racisme, on doit valoriser certaines différences plutôt que d’autres. Dans le cas du film Mississippi Burning, c’est la couleur de la peau qui est utilisée à des fins discriminatoires. Ainsi, ceux qui ontla peau blanche sont plus respectés, mieux traités et ne subissent pas de ségrégation. Ensuite, il doit y avoir une valorisation généralisée de cette différence. Dans cette histoire, les blancs n’excluent pas juste une personne à la peau noire pour qui elle est, ils les mettent tous à l’écart. Ils traitent tous les mélanodermes comme s’ils étaient des êtres inférieurs. Le fait justement de lesappeler « négros » ou « nègres » prouve qu’ils sont toujours désignés péjorativement en tant que groupe. De plus, cette même valorisation doit être définitive, c’est-à-dire qu’on l’explique par la génétique, on l’essentialise. Une citation prise directement du film explique bien comment elle est matérialisée : « Les noirs ne sont pas faits comme les blancs […] ils sont mal élevés, ils puent, ils sontsales. » En disant qu’ils ne sont pas faits comme les blancs, on dit qu’ils sont en soi différents, alors qu’on sait maintenant que les gènes diffèrent peu d’une personne à l’autre, peu importe la couleur de sa peau. Seuls les traits physiques peuvent se distinguer. Finalement, il y a racisme lorsqu’on utilise les différences pour se donner des privilèges et en enlever aux autres. DansMississippi Burning, certains endroits publics sont clairement identifiés comme interdits aux noirs. Bref, quatre conditions sont présentes pour affirmer qu’il s’agit bien de racisme.
Pour commencer, la xénophobie est présente dans le film sous la forme de langage. La majorité du temps, on appelle les Afro-Américains avec des termes péjoratifs qui sous-entendent qu’on les considère comme inférieurs....
tracking img