Analyse du travail de ron mueck

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1076 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ron Mueck – « Baby ».

Description.
Cette sculpture est une œuvre de Ron Mueck, artiste et sculpteur hyperréaliste travaillant en grande Bretagne. Ce travail intitulé « A Girl » a été réalisé en 2006 à l’aide de matériaux modernes permettant la finesse du travail hyperréaliste comme du silicone, de la fibre de verre, de la peinture à l’huile ou encore des cheveux humains. Cette sculpture enmatériaux modernes fait une longueur de 450cms. Elle est posée sur un socle rectangulaire blanc qui permet de mettre en avant ses teintes colorimétrique.

Ce travail représente un bébé humain, une fille. Son cordon ombilical vient à peine d’être coupé, elle a des traces de liquide rouge qui font penser à du sang et des restes de placenta sur les épaules, le visage et le torse. Elle est allongéesur le coté, la tête légèrement relevé. Son corps est entièrement recouvert d’un liquide luisant qui donne l’illusion que le bébé vient de naitre. Son visage est maculé de rides post-natal, ses yeux sont à moitié fermés, ses cheveux sont court et mouillé, d’un mélange de ce liquide luisant et d’un liquide rouge qui fait penser à du sang. Elle fait la grimace et semble totalement épuisée. Son brasgauche, le long du corps, est écrasé par son propre poids. Le poing fermé prend une teinte violacé. Son ventre bombé a une teinte plus claire. Au milieu de celui-ci, le cordon ombilical prend une teinte bleuâtre. Des marques de sang sec et du liquide visqueux apparaissent surtout sur et autour du cordon ombilical. Son bras droit, le long du corps, a lui aussi le poing fermé. Ces jambes fragiles,sont droites et ses deux pieds se rejoignent. L’ensemble de la sculpture est dans les teintes rose et rouge avec quelques teintes de bleu sur le cordon ombilical. Chaque intersection entre les membres est marquée de plis dans la peau. L’ensemble crée une représentation hyperréaliste d’un bébé qui vient de naitre.
Explication.
Des Venus préhistoriques aux idoles plus abstraites des Cyclades, lasculpture s’est toujours attachée à représenter le corps humains. Jusqu'à ce que la vague pop des années 60, vienne le bouleverser, le fragmenter, l’augmenter, le réduire…Le corps devient alors médium, support des actions limites de son créateur. Contrairement aux sculptures de ses confrères hyperréalistes John de Andrea et Duane Hanson, celles de Mueck ne cherchent pas à dénoncer quoique ce soit. Cen’est pas une critique sociale mais plus une représentation du réel, une reproduction de la réalité. Un élément fondamental le distingue des hyperréalistes : la taille des sculptures. L’hyperréalisme fonctionne ici comme un trompe-l’œil puisqu’il ne s’agit jamais d’une copie parfaite (c’est toujours beaucoup plus petit ou plus grand que nature). Et c’est justement là que réside l’originalité dece sculpteur : il crée un trouble, un malaise. Ce familier, si proche de nous, devient étranger, différent. Ses sculptures deviennent ainsi inquiétantes et étrange. Ces œuvres convoquent à la fois la réalité et la déformation de celle-ci dans un duo des plus intrigants. Mueck a profondément renouvelé la question de la sculpture contemporaine par ses œuvres monumentales ou étrangement petites quicréent une tension entre notre univers réel et le monde fantasmagorique qu'il y intègre. Les personnages plongés dans leurs pensées semblent vivants, les plus petits détails sont présents, l’envie est forte de se comparer à un de ces colosses ou de ces lilliputiens et lorsqu’on se laisse y prendre et qu’on regarde, on ne remarque qu’une chose, c’est qu’il n’y a rien à remarquer, il ne leur manque quela parole, que le mouvement, c'est troublant, la maîtrise parfaite des matériaux relaye une sensibilité à travers ce naturel ambigu. On sent qu'il ne s'agit pas ici d’une simple volonté de réalisme banal pour parvenir à la perfection figurative, mais on entre ici dans les sphères psychologiques de personnages complexes, dont les vies sont induites à travers la mise en scène de chacun.
Mueck...
tracking img