Analyse financiere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5938 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA GESTION DE LA TRESORERIE

PLAN
LA GESTION DE LA TRESORERIE
I. INTRODUCTION :
II.1 Le processus de gestion de la trésorerie
II.2 La prévision
II.3 Applications
III.4 Les ajustements nécessaires
III.5 Le contrôle de la trésorerie
III.6 Schéma des étapes de la gestion de la trésorerie
IV. Le budget de trésorerie :
IV.1 La méthode des encaissements –décaissements : le budget mensuelIV.2 Définition de budget de trésorerie
IV.3 Schéma de construction d’un budget de trésorerie
IV.4 Les budgets flexibles : la prise en compte de l’incertitude
IV.5 La trésorerie au jour et la trésorerie « zéro »
IV.6 Les différents crédits à court terme
A. Les crédits de mobilisation
A.1. L’escompte commercial
A.2. LE FINANCEMENT DES OPERATIONS D’EXPLOITATION
A.3. LES BILLETS DETRESORERIE
A.4. L’AFFACTURAGE OU FACTORING
B. LES CREDITS DE TRESORERIE
B.1. LA FACILITE DE CAISSE
B.2. LE DECOUVERT OU AVANCE EN COMPTE COURANT
C. AUTRES FORMES DE CREDIT
C.1 LE CREDIT – RELAIS OU CREDIT DE SOUDURE
C.2 LE FINANCEMENT DES VALEURS D’EXPLOITATION (STOCKS)
C.3 LE CREDIT DOCUMENTAIRE
C.4 LES CAUTIONS OU CREDITS PAR SIGNATURE
a. LES CAUTIONS ADMINISTRATIVES
b. LES CAUTIONS EN DOUANEC.5 LE SORT DES CAUTIONS

Objectifs :

Connaître les principales composantes de la gestion financière à court terme ;
Comprendre les objectifs de la gestion financière à court terme ;
Maîtriser les principales formes de financement et de placement à court terme ;
Etre capable de construire un plan de trésorerie ;
Connaître les principales caractéristiques de la gestion detrésorerie au jour le jour ;
Comprendre quels sont les divers éléments influant le coût des opérations bancaires ;
Savoir calculer le coût réel des principaux financements à court terme ;
Savoir appréhender les relations avec la banque.



LA GESTION DE LA TRESORERIE

I. INTRODUCTION :

Une bonne gestion de la trésorerie consiste à assurer la solvabilité de l’entreprise au moindrecoût ; cela signifie que l’entreprise doit être en mesure d’honorer ses échéances financières à tout moment, en maintenant une encaisse minimum. Par ailleurs, elle appelle, ou au contraire à maximiser le rendement les placements de ses excédents de trésorerie éventuels. La gestion de la trésorerie repose par conséquent sur le couple « sécurité / Rentabilité ».
Pour parer au risque d’illiquidité oud’insolvabilité (rupture du service de caisse, cessation de paiement, etc.), l’entreprise doit maintenir un certain niveau de trésorerie, car en pratique il est très difficile d’assurer une parfaite synchronisation entre les encaissements et les décaissements. Dans le même temps, elle doit viser à réduire l’impact négatif de cette la rentabilité des disponibilités oisives en leur assurant de bonsplacements financiers.
Les principaux motifs de détention d’une encaisse sont :
* La volonté d’assurer la réalisation des transactions dans de bonnes conditions,
* Le besoin de sécurité financière de manière à faire face aux aléas de la conjoncture qui se traduisent par des déséquilibres entre les encaissements et les décaissements prévus,
* Les opérations spéculatives.
La mise en œuvre de lagestion de la trésorerie passe par plusieurs étapes et repose sur différents modèles de prévision.

La mise en œuvre de la gestion de la trésorerie
Le processus de gestion de la trésorerie passe par trois étapes :
• La prévision qui peut mettre en œuvre plusieurs méthodes,
• Les ajustements nécessaires,
• Le contrôle de la trésorerie.

II.1 Le processus de gestion de la trésorerie
Laréalisation des objectifs d’une bonne gestion de la trésorerie (solvabilité et rentabilité) suppose la conjugaison de deux types d’actions.
* Des actions internes : la prévision des flux monétaires (encaissement, décaissement) et le choix des moyens de couverture du déséquilibre éventuel entre les entrées et les sorties de fonds, ainsi que le contrôle de la trésorerie.
* Des actions externes :...
tracking img